SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2021, Tuesday |

L’Arrêt de soutenir le secteur avicole. Restez à l’écoute pour la frénésie de prix!

Le Secrétaire général du Syndicat libanais de la volaille, William Boutros, a publié un communiqué exprimant de profonds regrets quant à la décision de mettre fin au décaissement du soutien du secteur avicole pour ses répercussions négatives sur le secteur et les citoyens.

Boutros a révélé qu’un certain nombre de grands producteurs de volaille au Liban ont été informés de la suspension du décaissement du soutien de la Banque du Liban, soulignant que cette décision entraînera une hausse des coûts de production, augmentera les prix et n’endommagera pas le cycle de production d’un secteur alimentaire de base et unique qui répond pleinement aux besoins du marché local des protéiètes malgré toutes les contraintes auxquelles il est confronté.

Boutros a été surpris par ce comportement non coordonné avec les producteurs, tout en s’appuyant sur la stratégie de l’État de soutenir les secteurs productifs et à la lumière des crises économiques, financières et vivantes que traverse le Liban, le soutien devrait être concentré sur tous les secteurs productifs, en particulier le secteur de la volaille, qui est le pilier de la sécurité alimentaire pour les Libanais.

« Nous exigeons instamment que l’État prenne une série de mesures pour préserver et protéger le secteur, en particulier la levée des droits de douane dans le même montant qu’avant l’effondrement de la monnaie nationale », a-t-il déclaré.

    la source :
  • Sawt Beirut International