SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

L’arrivée du premier lot de vaccins contre le choléra au Liban

Aujourd’hui, lundi 31 octobre 2022, le ministre de la Santé Firas Abyad a annoncé que le premier lot de vaccins contre le choléra était arrivé pour aider à lutter contre l’escalade des cas d’infection, qui a atteint près de 1 500 cas.

Abyad n’a pas précisé le nombre de vaccins parvenus dans le pays. Le ministère de la Santé n’a pas répondu aux demandes de Reuters pour plus de détails.

« Le vaccin a un rôle essentiel dans la prévention et la limitation de la propagation du choléra », a déclaré Abyad lors d’une conférence de presse.

Dimanche, le Liban avait enregistré 1 447 blessés, dont 17 décès, depuis le début de l’épidémie de la maladie au début du mois, avec des cas recensés dans la capitale, Beyrouth et son sud.

La plupart des infections étaient concentrées au Bénin, une ville de la région reculée du nord du Akkar, où le premier cas a été enregistré.

Les autorités sanitaires y ont installé un hôpital de campagne pour traiter les cas suspects, où les patients reçoivent des fluides par injection intraveineuse.

Deux jeunes frères et sœurs étaient assis l’un à côté de l’autre sur un lit d’hôpital tandis qu’une mère amenait son jeune fils pour vérifier s’il avait lui aussi le choléra.

Le choléra se propage généralement par l’eau, la nourriture ou les eaux usées contaminées. La maladie peut provoquer une diarrhée et une déshydratation sévères et peut entraîner la mort si elle n’est pas traitée.

Le Liban a enregistré son premier cas début octobre, indiquant une résurgence d’une bactérie vue pour la dernière fois dans le pays en 1993.

L’Organisation mondiale de la santé a lié la résurgence du choléra à une épidémie en Afghanistan, qui s’est propagée à travers l’Iran, l’Irak et la Syrie voisine avant d’atteindre le Liban.

Le ministère libanais de la Santé, comme d’autres institutions publiques, peine à suivre le rythme des services avec l’épuisement des ressources de l’État en raison de la crise économique qui frappe le pays depuis 2019.

Abyad a déclaré que les vaccins arrivés au Liban lundi ont été fournis avec l’aide du gouvernement français.

    la source :
  • Reuters