SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

L’Association des banques du Liban met en garde contre?

Suite à la réunion de son conseil d’administration, l’Association des banques au Liban a publié la déclaration suivante :

« L’association souligne la nécessité de ne pas toucher à la réserve obligatoire, car elle fait partie des dépôts des clients auprès des banques, comme l’association l’a précédemment expliqué dans sa lettre à Son Excellence le Gouverneur de la Banque du Liban le 1er avril 2021.

L’association tient l’État pour responsable de la vidange des dépôts bancaires auprès de la Banque du Liban au cours des dernières années, et que la poursuite de ces comportements éliminera certaines des capacités qui pourraient contribuer à la restauration économique et financière lorsque le gouvernement sera formé et la wheel est lancé en coopération avec les institutions financières internationales et les pays soutenant le Liban.

L’association tient également la Banque du Liban pour responsable d’avoir porté atteinte à la réserve obligatoire et de se soumettre aux pressions exercées sur elle par les autorités politiques, contrairement aux termes et à l’esprit de la loi monétaire et du crédit, où l’objet de la réserve obligatoire est limité à les besoins du secteur bancaire.

L’association confirme également que la réduction du taux de réserve obligatoire en devises oblige la Banque du Liban à restituer les sommes libérées aux déposants qui y ont droit.

Il n’est pas permis d’utiliser les montants libérés récemment à la suite de la réduction du taux de 15 % à 14 % à des fins de subvention. Nous espérons que cette tendance ne se répétera pas.

L’association étudie actuellement les mesures qui peuvent être utilisées pour éviter toute atteinte à la réserve obligatoire par l’État ou la banque centrale.