SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

L’Association des banques se félicite de la signature de l’accord préliminaire avec le FMI

L’Association des banques a publié la déclaration suivante :

L’Association des banques du Liban se félicite de la signature de l’accord initial avec le Fonds monétaire international (FMI), qui constitue une première étape dans la mise en œuvre du programme du FMI. L’Assemblée tient à féliciter le Gouvernement des efforts qu’il déploie à cet égard.
Le programme du FMI est le seul moyen vital de sortir de la crise sans précédent actuelle et est une nécessité pour rétablir la confiance et mettre fin à l’hémorragie qui continue d’affecter les réserves financières restantes.
Depuis le début de la crise, le déficit financier s’est aggravé à un rythme rapide et dangereux, notamment en raison des politiques de soutien à l’importation et de l’intervention dans le marché de la coupe. En effet, le retard de deux ans et demi dans la résolution de la crise a exacerbé l’écart de près de 35 milliards de dollars. Nous soulignons donc qu’il importe d’accélérer l’adoption de toutes les lois et réformes nécessaires pour activer un programme complet du FMI, y compris, mais sans s’y limiter, la loi tant attendue sur le contrôle des capitaux, une stratégie économique globale et une gestion durable de la dette, ainsi que des réformes de la gouvernance.
Le secteur bancaire a été et continue d’être un moteur essentiel de la croissance et un pilier de l’économie libanaise, et il se réjouit à la perspective de rétablir ce rôle vital afin de soutenir le Liban dans sa reprise économique.
Bien que l’Association des banques du Liban n’ait pas obtenu les détails du plan financier de restructuration et de répartition des pertes à tous les secteurs concernés, elle maintient le secteur bancaire ouvert à toute solution pour sortir de cette crise. Il s’attend à ce que le plan comprenne une répartition équitable des pertes entre le Gouvernement et la Banque du Liban, compte tenu de la hiérarchie des responsabilités et dans le but de renforcer le processus de recouvrement des dépôts des déposants.
Un travail sérieux a commencé aujourd’hui et la leçon réside dans la possibilité de mettre en œuvre toutes les réformes ambitieuses spécifiées dans la Convention qui revêtent un degré élevé d’importance. Pour sa part, le secteur bancaire reste prêt à aider le gouvernement à parvenir à une solution juste qui garantisse un avenir prospère au Liban.