SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

L’association des déposants : Nous sommes avec les avocats dans sa manifestation

L' »Association des déposants » a soutenu dans une déclaration « Les avocats dans leur grand soulèvement » et a déclaré : , face à un système politique, sécuritaire et judiciaire qui siégeait dans les palais de justice pour protéger un système corrompu plus large. Il a appelé les Libanais à se rallier autour de ce soulèvement afin de faire passer une loi sur l’indépendance de la justice au sein de vingt jours.

Elle a ajouté : « Assez, c’est assez, a déclaré le capitaine Khalaf, et alors que nous chantons aux mains du capitaine et aux mains de tous les honorables avocats qui ont donné et exercé leur profession et le message original des avocats à l’appui des questions de la révolution du 17 octobre, dont le premier est le cas des déposants, nous disons au Barreau de Beyrouth, un président et des membres : Les déposants en ont assez. De : une justice qui craint les oppresseurs forts et est forte contre les faibles et les opprimés, un pouvoir judiciaire qui se lève pour les faire taire chaque fois qu’ils sont maudits par la douleur, et fait taire leurs pillards chaque fois qu’ils continuent de piller, un pouvoir judiciaire qui siège avec les dirigeants et les politiciens et les consulte dans les cas de déposants jusqu’à ce que ces dirigeants commencent à prononcer des jugements au nom de les éliminer, la brutalité des banques et leur impunité jusqu’à ce qu’ils se contentent sous la contrainte Désespérés de collecter des piastres sur leur argent pillé, ils couvrent à peine leur journée, regardant la justice étrangère se déplacer pour récupérer leur argent tandis que la justice libanaise casse les décisions judiciaires orphelines qui ont rendu justice à quelques-uns d’entre eux, une justice qui n’ouvre une porte que pour la leur fermer au nez et ne lance une enquête que pour la conserver contre leur gré et dénonce les avocats pour la deuxième semaine de leur grève Et il a fait grève depuis vingt mois pour leur équité.

Et elle a conclu : « Les déposants sont avec vous, avocats, dans votre juste soulèvement, jusqu’à l’indépendance de la justice par rapport au système politique et financier qui leur a volé leur vie, piétiné leurs lois, hypothéqué leur justice et détruit leur Liban.