SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2021, Tuesday |

L’Association du bien-être étudiant des libanais à l’etranger: Il ne vaut pas la peine de transformer vos banques en casernes

L’Association libanaise pour le bien-être des étudiants en expatriation a commenté ce qui a été rapporté par certains sites Web selon lequel « une grande banque a augmenté le nombre d’éléments de protection chargés de garder la banque, ses succursales et ses propriétés sur toutes les terres libanaises, en particulier l’administration centrale et les branches du Mont-Liban, par crainte d’opérations préventives de pandémonium et d’empiètement sur des propriétés privées. « Et violant le caractère sacré des entreprises, comme cela s’est produit ces dernières semaines, et par souci de ne pas permettre aux groupes de foule de violer l’inviolabilité de ses biens et la dignité de ses employés.

Et elle a déclaré dans un communiqué: « Il n’y a pas de droit pour que les demandes meurent, quelle que soit l’ampleur des sacrifices, et nous n’autoriserons pas non plus le déplacement de nos enfants à l’étranger. Nous avons une loi publiée au Journal officiel, et là n’est pas nécessaire de transférer vos banques dans des casernes militaires si chacun a son droit.  »

Et elle a poursuivi: « Les parents qui ont envoyé leurs enfants à l’immigration pour apprendre, paient leurs acomptes pour l’éducation à partir des dépôts qu’ils ont déposés dans vos coffres-forts, de sorte que personne n’a une faveur sur eux, et ils revendiquent leur droit conformément à la loi 193, qui a été délivré par la même autorité à laquelle vous demandez de protéger votre propriété privée. C’est aussi une propriété privée qui refuse d’appliquer la loi et accuse les gens de truands.  »

Et elle a conclu: «L’inconvénient de vos employés est bien moindre que la destruction de l’avenir de nos enfants, et le peuple libanais sait qui est calomnié».