SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Beyrouth: Le « contrôle du capital » est un danger imminent pour les droits des déposants

Nader Kaspar, le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Beyrouth, a déclaré dans un communiqué: « Après que le peuple libanais a été soumis au plus grand vol organisé de ses dépôts dans les banques, ce qui a incité le président français personnellement à le décrire comme une opération Ponzi organisée au niveau national, la confusion et les solutions sont toujours d’actualité.

Dans ce contexte, les médias font état du projet Capital Control, qui est actuellement à l’étude à la Chambre des représentants, en vue d’un vote sur celui-ci.

Ce projet, qui présente plusieurs défauts de forme et de contenu, constitue une menace imminente pour les droits des déposants et, à certains égards, il constitue une grave atteinte à nos droits constitutionnels.

Il a souligné que « le Syndicat est en train de former un comité qui comprend des avocats et des économistes spécialisés pour suivre et étudier les lois et les mesures nécessaires pour protéger les pleins droits des déposants.  »

Il a appelé les députés « à ne pas voter ou adopter de loi qui pourrait nuire aux intérêts des déposants ou donner un instrument d’innocence à tout responsable du crime de faillite d’une nation et d’appauvrissement de sa population ».

Le communiqué indique que Kaspar « a commencé à contacter des confrères avocats, les exhortant à se coordonner avec leur syndicat, notamment avec le comité qui sera formé cette semaine pour suivre ce dossier et assurer la protection des droits des déposants et poursuivre et punir les auteurs.  »