SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le « Bloc de la République forte » signe une pétition contre Diab et des ministres

Le bloc de la « République forte » a annoncé aujourd’hui que ses députés ont signé une pétition contre Hassan Diab, le Premier ministre démissionnaire, et certains de ses ministres, conformément aux articles 70 et 80 de la Constitution et aux articles 18 et 19 de la loi n° 13/90 sur les procédures de jugement au Conseil supérieur pour le jugement des présidents, ainsi que des ministres, pour avoir manqué à leurs responsabilités, ce qui a entraîné la crise de vie étouffante que le peuple libanais connaît à différents niveaux, y compris les crises du carburant, de l’électricité et des médicaments.

« Pour suivre sa voie légale, cette pétition nécessite les signatures de 26 députés, qui représentent un cinquième des membres du conseil, selon les dispositions de la loi n° 13/90, ce qui nécessitera que nous communiquions avec certains blocs parlementaires pour leur présenter la question afin d’obtenir leur approbation de la pétition et les signatures de leurs députés sur celle-ci », a expliqué le député George Okais.

Okais a ajouté : « Au milieu des préoccupations dont souffre le peuple libanais, nous ne devons pas perdre de vue le principe de responsabilité, pour lequel cette autorité ne tient aucun compte, et poursuit ses politiques destructrices sans dissuasion, alors que la mise en accusation vient tenir le gouvernement responsable de son échec qui a conduit aux désastres qui l’ont entraîné, et l’établissement du principe de récompense et de punition pour tous ceux qui portent la responsabilité publique. »

Le bloc « poursuivra ses efforts pour réunir les signatures parlementaires requises, même si un nouveau gouvernement est mis en place », selon Okais, « puisque l’obligation du cabinet actuel n’expire pas sauf avec le passage du temps sur la violation des devoirs professionnels. »