SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Le bureau de Mikati répond à ce qui était mentionné dans les documents « Pandora »

Le bureau du Premier ministre Najib Mikati a publié la déclaration suivante :

A la lumière des « Pandora Papers » récemment révélés, il est important de souligner le fait que l’origine de la richesse du Premier ministre libanais Najib Mikati et de sa famille provient de plus de 20 ans de travail continu dans le secteur des télécommunications, qui a culminé en 2005, avec l’inclusion de la société de télécommunications (qui appartenait à la famille Mikati) au conseil principal de la Bourse de Londres, et la fusion ultérieure avec la principale société de télécommunications, MTN, basée à Johannesburg.

Par conséquent, la source de la richesse de la famille Mikati a été soigneusement examinée par les organismes et entités concernés qui dirigeaient l’offre publique initiale (IPO), prouvant que la source de la richesse elle-même est bien documentée et légale.

La propriété de Monaco, parmi d’autres actifs à travers le monde, spécifiquement mentionnés dans les Documents, n’est pas la seule propriété détenue par une personne morale, car la plupart des actifs et des propriétés familiales relèvent du même principe de bonne gouvernance et de gestion.

La régulation de la propriété, à travers des entités juridiques qui offrent une flexibilité en plus des avantages institutionnels, financiers et fiscaux, est une pratique commerciale courante et légale dans le cas où plusieurs membres de la famille partagent les mêmes actifs.

Par ailleurs, les biens et propriétés du président Najib Mikati ont été déclarés au Conseil constitutionnel du Liban depuis son entrée en politique, conformément aux lois, règles et règlements en vigueur.

Il convient de noter que toutes les personnes nommées dans les « Pandora Papers » ne sont pas nécessairement accusées d’actes répréhensibles.

De plus, toutes les richesses accumulées ne doivent pas se faire au détriment du bien commun et des nécessiteux.