SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Le chef de l’armée répond aux « accusations »… et parle des élections

Le commandant en chef des forces armées, le général Joseph Aoun, a tenu à Yarzeh une réunion avec l’état-major et les chefs des grandes unités, et leur a fourni les directives nécessaires et les mesures nécessaires pour préserver la sécurité des élections législatives et leur bon déroulement.

Au cours de la réunion, le général Aoun a souligné que « l’armée est opérationnellement prête pour cette tâche », et qu’elle est « à la même distance de tout le monde, et ce que cela signifie, c’est l’achèvement réussi et démocratique du processus électoral ».

Il a souligné une campagne visant à cibler l’institution militaire en termes de suivi du processus de préparation des élections, soulignant que « l’armée se tient sur la neutralité et n’est pas du tout partie à ce droit, et ne soutient aucun parti l’un contre l’autre, mais intervient plutôt en cas de problème ou de friction pour éviter que la situation ne s’aggrave, en appelant les parties concernées à assumer, par les élections, la responsabilité nationale et à coopérer avec l’institution militaire pour réaliser ce droit dans la sérénité et la démocratie ».

Il a exprimé sa profonde gratitude aux militaires, qui ont fait preuve des plus hauts niveaux de discipline, de patience et de détermination durant cette crise économique et financière, louant leurs efforts et leurs sacrifices, considérant qu’ils sont « une source de fierté pour le leadership et une source de confiance du Liban et des pays amis ».

Le général Aoun a également souligné sa confiance absolue qu' »ils seront à la hauteur de leurs responsabilités lors de cette élection, et que les accusations et les critiques n’affecteront pas leur volonté, leur détermination ou leur moral ».