SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le citoyen bénéficie-t-il de la plateforme « Sayrafa »?

Le chef du Syndicat des importateurs de produits alimentaires, Hani Bohsali, a déclaré que » La plateforme « Sayrafa » qui n’est pas contrôler augmentera le gaspillage et le citoyen n’en profitera pas. »

Il a ajouté dans une interview à la radio: « Nous soutenons l’amélioration des industries locales et de l’agriculture dans son coté de force, et l’Etat libanais doit avoir les moyens,J’appelle à l’annulation de la plateforme Sayraf car c’est l’une des mauvaises politiques de subvention. »

Il a assuré que « la nouvelle marchandise ne doit pas être contrefaite ou falsifiée », en déclarant que « La situation est désastreuse, et la hausse du taux de change en est la raison, et l’usure de l’État ne fait que créer le chaos. »

Il y a plus d’un an et demi, la série de hausses des prix alimentaires a commencé au Liban, en parallele avec la hausse du taux de change du dollar et l’effondrement de la monnaie nationale.Malgré la subvention de la Banque du Liban à un panier alimentaire et des matières premières pour l’industrie libanaise, tout au long de l’année 2020 et jusqu’en mai 2021, d’une valeur de 80 millions de dollars par mois, les prix n’ont pas été maîtrisés.

Et après l’arrêt des subventions alimentaires, le rythme de sa hausse s’est accéléré, atteignant le double de ce qu’il était auparavant.Dans une étude comparative menée par la Banque mondiale sur l’impact de l’épidémie de Corona sur l’inflation des prix des denrées alimentaires dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, il a été constaté que les prix des denrées alimentaires au Liban sont les plus élevés dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.