SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Le Comité des finances approuve l’accord de prêt de la Banque mondiale d’un montant de 150 millions de dollars

Le président du Comité des finances et du budget, le député Ibrahim Kanaan, a annoncé que le comité avait approuvé un accord de prêt de la Banque mondiale d’une valeur de 150 millions de dollars pour le blé, avec des questions et une demande de clarifications pour que le gouvernement réponde aux questions sur le plan financier et sur le plan du contrôle.

La réunion du Comité des Finances s’est tenue sous la présidence de Kanaan et en présence du vice-premier ministre du gouvernement intérimaire, Saadeh Al-Shami, et du ministre des Finances du gouvernement intérimaire, Youssef Khalil, et sur son agenda la levée du secret bancaire et le prêt de la Banque mondiale pour le blé d’une valeur de 150 millions de dollars et un crédit supplémentaire de 10 mille milliards livres libanaises pour les salaires et autres besoins pour la continuité des services publics.

Après la session, Kanaan a déclaré : « Le gouvernement a présenté son explication sur la demande d’un crédit supplémentaire de 10 mille milliards livres libanaises pour les salaires et la continuité des services publics, et le comité l’a approuvé aujourd’hui, et nous ferons pression sur le gouvernement pour qu’il envoie sa vision sur le taux de change dans les jours à venir pour approuver le budget de 2022. »

Kanaan a considéré que les gens ne sont pas en mesure de payer des frais supplémentaires à la lumière des conditions sociales actuelles, soulignant que ce que l’on attend du gouvernement est un plan d’avancement économique avant de payer des taxes ou des frais.

Il a déclaré : « La levée du secret bancaire, a été accomplie par la sous-commission hier, et nous y avons apporté des amendements dont les objectifs sont de lutter contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et l’évasion fiscale, et nous tiendrons une session pour en discuter définitivement lundi prochain. »

Il a estimé que « le gouvernement devrait terminer les négociations avec le FMI, et ce qu’il faut, c’est restructurer les banques et ne pas geler les dépôts des gens, donc ce qu’il faut au gouvernement, c’est un plan intégré, pas des réformes partielles. »