SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Le Conseil supérieur de la défense a discuté de la sécurité et des conditions de vie, ainsi que de la crise des médicaments et du carburant

Le Conseil supérieur de la défense, qui s’est réuni sous la présidence du Général Michel Aoun cet après-midi au Palais de Baabda, a décidé de demander aux chefs des services militaires et de sécurité d’intensifier les réunions régulières de coordination, de suivre et de traiter la situation sécuritaire, à la lumière des développements et des événements qui se déroulent sur la scène libanaise.

Le Conseil a tenu deux sessions, la première en présence du Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Ministre par intérim des Affaires Etrangères et des Emigrants Zeina Akar, du Ministre des Finances Ghazi Wazni, du Ministre de l’Intérieur et des Municipalités Mohammad Fahmy, du Ministre de l’Economie et du Commerce Raoul Nehme, du Directeur Général de la Présidence de la République Dr. Antoine Choucair, du Secrétaire Général du Conseil Supérieur de la Défense Major Général Mahmoud Al-Asmar.

Plus tard, une deuxième session a eu lieu et a été rejointe par : Le ministre des travaux publics et des transports, Michel Najjar, le ministre de l’énergie et de l’eau, Raymond Ghajar, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salameh, le commandant en chef de l’armée, le général Joseph Aoun, le directeur général de la sûreté générale, le général de division Abbas Ibrahim, le directeur général des forces de sécurité intérieure, le général de division Imad Othman, le directeur général de la sûreté de l’État, le général de division Antoine Saliba, le commissaire du gouvernement auprès du tribunal militaire par affectation, le juge Fadi Akiki, le directeur général adjoint de la sûreté de l’État, le brigadier Samir Sinan, le directeur du renseignement, le général de brigade Antoine Kahwagi, le chef de la direction de l’information au sein des forces de sécurité intérieure, le général de brigade Khaled Hammoud, et le conseiller sécuritaire et militaire du président de la République, le général de brigade Boulos Matar.

Après la fin de la réunion, le général de division Al-Asmar a lu la déclaration suivante :

« A l’invitation de Son Excellence, le Président de la République, le Général Michel Aoun, le Conseil Supérieur de la Défense a tenu une réunion cet après-midi, à laquelle le Premier Ministre Dr. Hassan Diab était absent pour cause de quarantaine, et à laquelle ont participé un certain nombre de ministres, le gouverneur de la Banque du Liban, le commandant en chef de l’armée, les chefs des services de sécurité, et le Directeur Général de la Présidence de la République, le secrétaire général du Conseil, et le commissaire du gouvernement auprès du tribunal militaire. »

« La réunion a discuté de la sécurité et des conditions de vie, ainsi que de la crise des médicaments et du carburant dans le pays, à la lumière des rapports administratifs et sécuritaires, notamment ceux à caractère sensible, dont la réalité du bâtiment des silos dans le port de Beyrouth, les produits chimiques trouvés dans les installations pétrolières de Tripoli et de Zahrani, et les installations destinées au ravitaillement des avions à l’aéroport international Rafic Hariri. »

« La réunion a pris une série de décisions et de recommandations pour traiter ces questions, sur la base des lois en vigueur, y compris une demande aux dirigeants des services militaires et de sécurité d’intensifier les réunions régulières de coordination, pour suivre et traiter la situation de sécurité. »

« Le conseil a gardé ses décisions secrètes. »