SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Le dernier bilan du naufrage du bateau à Tartous

Le bureau des médias du ministre des Travaux et des Transports du gouvernement intérimaire, Ali Hamiyeh, a annoncé dans un communiqué : « Le nombre de victimes du naufrage du bateau au large de Tartous, à partir de vendredi soir (vendredi 23-9-2022), a atteint 87, tandis que 20 survivants sont traités à l’hôpital. »

Ce voyage est devenu le pire de ce type depuis le Liban jusqu’à présent en termes de nombre de morts, alors que la frustration de la situation économique du pays conduit de nombreuses personnes à monter à bord des bateaux en mauvais état et souvent surpeuplés dans l’espoir d’atteindre l’Europe.

Les autorités syriennes ont commencé à trouver des corps dans la mer au large de la côte de Tartous jeudi après-midi.

Le ministère syrien des transports a cité des survivants qui ont déclaré que le bateau était parti mardi de la région de Minieh, dans le nord du Liban, avec entre 120 et 150 personnes à bord, à destination de l’Europe.

Le ministre des transports, Ali Hamiyeh, a déclaré que, selon certaines informations, environ 45 enfants se trouvaient à bord du bateau et qu’aucun d’entre eux n’avait survécu, mais il n’a pas pu confirmer ce nombre.

La famille de Moustafa Misto, un Libanais qui se trouvait sur le bateau avec sa femme et ses trois enfants, a accueilli les personnes en deuil dans leur appartement du quartier pauvre de Bab al-Raml à Tripoli, dans le nord du Liban.

Des personnes craignant que leurs proches se trouvent parmi les victimes se sont rassemblées au poste frontière avec la Syrie, en attendant l’arrivée des corps.

Mahmoud Abu Haid, un résident du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared près de Tripoli, a déclaré que des dizaines de personnes sur le bateau étaient à l’origine des résidents du camp. Il a ajouté que les conditions de vie déjà difficiles des Palestiniens ont été exacerbées pendant la crise économique qui frappe le Liban depuis trois ans.

Hamiyeh a déclaré que 20 survivants, dont la plupart sont Syriens, reçoivent un traitement dans des hôpitaux syriens. Environ un million de réfugiés syriens vivent au Liban.

Il a ajouté que le bateau était « très petit » et fait de bois, décrivant les sorties en mer de ce type comme quelque chose qui se produit presque tous les jours, organisé par des personnes qui ne se soucient pas de la sécurité.

L’effondrement financier du Liban, l’un des pires enregistrés au niveau mondial, a entraîné une augmentation de ces voyages. Le taux de pauvreté a fortement augmenté au sein de cette population d’environ 6,5 millions d’habitants.

Chypre s’est empressée d’envoyer des équipes de recherche et de sauvetage tard lundi et mardi après que deux navires transportant des migrants en provenance du Liban ont envoyé des signaux de détresse avec quelques heures d’écart.

Il y avait 300 et 177 personnes sur ces deux bateaux, et le Centre conjoint de coordination des secours de l’île a annoncé qu’ils avaient secouru toutes les personnes présentes sur ces deux bateaux.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a déclaré à Reuters au début du mois que le nombre de personnes ayant quitté le Liban ou tenté de le faire par la mer a presque doublé en 2021 par rapport à 2020, et a encore augmenté de plus de 70 % en 2022 par rapport à la même période l’année dernière.

En avril, un bateau de migrants parti d’un endroit situé près de Tripoli a coulé alors qu’il était intercepté par la marine libanaise au large des côtes du pays.

À son bord se trouvaient environ 80 migrants libanais, syriens et palestiniens, dont 40 ont été secourus, sept ont été confirmés morts, et une trentaine sont toujours officiellement portés disparus.

    la source :
  • Reuters