SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Le dossier de démarcation va t-il se terminer par un résultat positif ?

Il est prévu que l’ambassadrice américaine à Beyrouth, Dorothy Shea, reçoive ce matin la réponse officielle libanaise au projet de Hochstein, à condition que la réponse israélienne soit également parvenue au médiateur américain, qui devra alors mettre au courant les parties libanaise et israélienne de leurs remarques respectives et rédiger le texte d’un nouvel accord qui sera signé la semaine prochaine, s’il n’y a pas d’imprévu.

Une source officielle libanaise a déclaré à Al-Diyar que « les remarques faites par le Liban, dont certaines sont essentielles, fortifient la position libanaise, et les autres sont formelles, mais elles ne menacent pas l’accord, à moins que les Israéliens, qui vivent dans une grande confusion, ne veuillent les utiliser comme arguments pour renverser l’accord. »

Les autorités israéliennes tentent toujours de calmer le bruit soulevé par les forces d’opposition dirigées par « Benjamin Netanyahu ». Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a annoncé qu’il espérait signer l’accord de démarcation de la frontière. Il a expliqué que ses principales clauses seront présentées au public de manière transparente s’il est signé, mais qu’il est impossible de le présenter pendant les négociations.

Et il a estimé que si un accord est conclu pour la démarcation des frontières maritimes, à long terme, cet accord réduira la dépendance du Liban à l’égard de l’Iran et son influence… D’autre part, l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu continue de critiquer l’actuel Premier ministre « Yair Lapid », considérant l’accord de démarcation comme un accord honteux. Et que Lapid a livré une énorme quantité de gaz au Liban.