SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Le drame d’un Libanais porté disparu dans la ville ukrainienne la plus dangereuse

Les Libanais en Ukraine, ainsi que d’autres résidents et membres de communautés étrangères, vivent dans des conditions difficiles, à la lumière de la guerre russe à laquelle le pays est confronté depuis plus de 3 semaines.

La majorité des Libanais qui se trouvaient en Ukraine, y restent coincés, dont Adam Al-Baba, 15 ans, de la ville de Sidon, la capitale du sud du Liban, qui a perdu le contact avec lui depuis le 2 mars, et il n’y a aucune information sur lui jusqu’à présent.

Dans les derniers chapitres de la souffrance des Libanais en Ukraine, la famille d’Adam, qui se trouve dans la ville de Marioupol, dans l’est de l’Ukraine, qui est assiégée et bombardée, a signalé que la communication avec lui avait été coupée pendant plus de deux semaines, car rien n’est connu de lui depuis lors.

Et des sources privées suivant les affaires en Ukraine ont déclaré à Sky News Arabia que les recherches se poursuivaient pour le pape, notant que:« la communication est perdue avec un grand nombre de personnes en Ukraine (libanais et non libanais) pendant des jours et des semaines avant qu’elles ne soient retrouvées, car ils se cachent dans des abris, en plus de l’interruption des réseaux de communication et de l’électricité, et de l’impossibilité de recharger les téléphones ».

Le père d’Adam, Muhammad al-Baba, a déclaré à Sky News Arabia qu’il avait contacté son fils pour la dernière fois le 2 mars, soulignant qu’il lui avait dit qu’il était toujours avec son grand-père et la grand-mère de sa mère ukrainienne à la maison, et qu’ils n’avaient pas encore allé aux abris, bien qu’il puisse entendre le bruit des bombardements dans les environs de la ville.

Le pape a ajouté que son fils lui avait dit que la batterie de son téléphone allait s’épuiser et qu’il ne pourrait pas le recharger en raison du manque d’électricité, et depuis lors, il n’a pas eu de nouvelles de lui.

Le père a ajouté:« Mon fils a la double nationalité, il est libanais et ukrainien ».

Il a également indiqué qu’il avait essayé de communiquer avec l’ambassade du Liban en Ukraine en vain, tandis que la mère du garçon, qui se trouve au Qatar, a essayé de communiquer avec des personnes en Ukraine et n’a pas réussi à le faire également.

Et il a ajouté:« Il y a deux ans, quand la crise a commencé au Liban, j’ai décidé de l’expulser du pays, mais ce qui s’est passé est arrivé ».

Le Pape a appelé le ministre libanais des Affaires étrangères, Abdullah Bou Habib, et les personnes concernées à prendre les contacts nécessaires avec la délégation libanaise en Ukraine et avec les autorités ukrainiennes pour retrouver son fils et le ramener « à tout prix », et a ajouté:« Je payerai ce qu’ils veulent pour que mon fils revienne ».

Il est à noter que la ville stratégique de Marioupol est située sur la côte sud-est de l’Ukraine, surplombant la mer d’Azov, et est toujours sous le contrôle des autorités ukrainiennes, mais elle a été assiégée par les forces russes et a subi de lourdes bombardement pendant des jours.

    la source :
  • Sky News Arabia