SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le Front National Civil : Les dirigeants de la République de la honte complotent les uns contre les autres

Sur Twitter, le Front civil national a présenté une série de « questions étranges qu’il est devenu un devoir de poser : pourquoi les délégués internationaux visitent-ils le Liban ? Le Liban qui est sous le contrôle du Hezbollah ? Le Liban qui est formé par des Etats non-unis désintégrés ? Attendent-ils du bien du système, espèrent-ils qu’il cessera de mentir, de jouer et de risquer le sort de l’État, et qu’il tiendra cette fois ses promesses de réforme ? »

Il a également ajouté : « La République de la honte, ses dirigeants sont soumis au dirigeant du Hezbollah…. Ils conspirent les uns contre les autres, et ils conspirent contre le pouvoir judiciaire, l’armée, la souveraineté, les institutions, la biographie des pères fondateurs, et le précieux héritage libanais. »

Et il demande encore : « Pierre Dukan a-t-il vu le procès d’un militant politique souverain, alors que les milices de l’État attaquent le système judiciaire et que leurs balles assassinent tout ? Les traducteurs lui ont-ils traduit les paroles du cheikh Naim Qassem, qui a donné au peuple libanais le choix entre se soumettre à l’influence de Hezbollah et embrasser le concept iranien de souveraineté ou partir ? »