SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 August 2022, Tuesday |

Le Front Souverain pour le Liban: Il faut neutraliser le Liban de la politique des axes et conflits régionaux et internationaux

Le Front souverain pour le Liban a confirmé que ce qui a été évoqué dans les apparitions télévisées du président Michel Aoun et de son héritier, chef du Mouvement patriotique libre, Gebran Bassil, n’est rien d’autre que de présenter de nouvelles lettres de créance au Hezbollah et à la Syrie, pour les sauver de la perte qui les attend en 2022.

Quant à inviter le président de la République à une table de dialogue sur trois thèmes qu’il a identifiés.

Le Front a indiqué à Laban, qu’il s’agit d’un appel tardif qui n’est pas droit au regard de cette autorité, qui n’a aucune crédibilité populaire, aucune politique ou patriotisme pour qu’elle mène un quelconque dialogue.

Le seul dialogue espéré est celui que les urnes produiront afin de produire une nouvelle autorité chargée de la souveraineté de la nation et du bien-être de son peuple.

Et elle a vu que « l’insistance du secrétaire général du Hezbollah, à nuire aux relations étrangères du Liban, en particulier avec les États arabes du Golfe.

Il souligne la nécessité de neutraliser le Liban de la politique des axes et conflits régionaux et internationaux, et d’éviter les répercussions négatives des tensions et crises régionales, conformément à l’article 12 de la Déclaration de Baabda.

Cette déclaration, qui a été approuvée et signée par le parti en 2012, car il n’y a pas de solution sans la mise en place d’un véritable État qui étendrait sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire et maintiendrait ses excellentes relations avec tous les pays, notamment arabes.

Elle a également salué les Libanais en cette nouvelle année, leur souhaitant « de sortir de l’enfer en levant l’hégémonie des armes iraniennes et en couvrant les armes des épaules de la nation ». «