SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Le général de brigade Hamadeh à « Sawt Beirut International »: c’est la principale bataille des Libanais contre le Hezbollah

Jinane Choueib
A A A
Imprimer

Pendant que le Liban est plongé dans une crise économique grave qui a entraîné une pénurie de matériaux de base,des centaines de camions dirigés par la milice du Hezbollah et chargés de blé, de farine et des camions-citerne de diesel et d’essence traversent quotidiennement la frontière syrienne.

Le Hezbollah a une approche subversive émanant de Beyrouth, en passant par Damas jusqu’à Téhéran, confirme le général de brigade Khaled Hamadeh lors d’un appel avec « Sawt Beirut International ». Il a poursuivi: « La question des frontières s’est d’abord limitée à la contrebande d’armes, de munitions et de combattants au profit des milices du Hezbollah, mais aujourd’hui, compte tenu de la crise actuelle, il s’agit de voler l’argent libanais au profit de la Syrie. »

Hamadeh a souligné que « l’est de la zone frontalière d’Hermel offre un environnement d’incubation pour la circulation des marchandises libanaises à travers la milice du Hezbollah, en plus de la zone d’Al-Qusayr, qui est sous l’influence et le contrôle étroit de ce dernier, comme si l’État libanais et ses institutions n’ont rien à voir avec ce qui se passe. »

Hamadeh a déclaré que « cette question est à la base de la bataille libanaise contre la corruption », notant que « la rareté des matériaux de base repose sur un élément de base basé sur la contrebande de biens et de matériaux vers la Syrie, malgré la loi de César au détriment des Libanais. »

Hamadeh a noté que « la question du contrôle des frontières nécessite une décision politique sérieuse de la part de l’Etat libanais,qui à son tour est impuissant en raison du contrôle du Hezbollah de tout en allant de la présidence de la République, jusqu’aux services de sécurité.La contrebande a lieu devant l’Etat libanais et en présence des services de sécurité, ce qui constitue un obstacle devant le peuple libanais dans sa lutte contre cette milice. »

Hamadeh a conclu en soulignant que « le Hezbollah est le seul responsable et est le plus grand bénéficiaire des opérations de contrebande qui humilient les Libanais, car il est le seul à contrôler les frontières libanaises avec la Syrie et l’État libanais a perdu son rôle. »

    la source :
  • Sawt Beirut International