SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 October 2021, Sunday |

Le Général de division Ibrahim: je comparaîtrai devant le tribunal

Les avocats Wissam Muhammad al-Mathbouh, Ahmad al-Mustrah et Basil Abbas ont indiqué dans un communiqué au nom de la cellule administrative et judiciaire qui a été constituée pour suivre les enquêtes sur l’affaire de l’attentat à la bombe au port de Beyrouth, après leur entretien avec le directeur général de la Le général de division de la sécurité Abbas Ibrahim, et lorsqu’on lui a demandé s’il était au-dessus des lois, il a souligné que « Je suis le fils de l’establishment militaire, je respecte la justice et je ne suis pas au-dessus des lois, et je comparaîtrai devant la justice quand les choses sont clairs conformément aux cadres administratifs et juridiques, et je tiens aux droits des familles des martyrs, de révéler la vérité et en punissant tous ceux qui sont impliqués.

Il a expliqué qu’« il y a des gens qui ne veulent pas garder l’esprit de travail chez les Libanais, et il y a un « malaise » avec le rôle national interconfessionnel, notamment le retour des disparus, jusqu’à la peur du rôle de la politique nationale. »

Et s’il y a une ambition politique pour lui, Ibrahim a expliqué que « je l’ai dit plus d’une fois et je le répète devant vous, je préfère travailler au niveau exécutif du gouvernement, c’est-à-dire procéduralement, et non dans le corps législatif. .  »

Concernant son approche de l’explosion du port, il a souligné : « C’est une catastrophe nationale et humanitaire, et la justice doit présenter son rapport à l’opinion publique sur la détermination des causes de l’explosion.

Et il a poursuivi : « Je salue les âmes des martyrs. Il est évident que des points d’interrogation majeurs ont été tirés : « Pourquoi n’a-t-il pas été interrogé sur les propriétaires du navire qui a apporté du nitrate d’ammonium ? Les hypothèses sont encore nombreuses. »

Lorsque les membres de la cellule ont été interrogés sur les raisons de la campagne contre sa personne, il a confirmé : « C’est une campagne suspecte, et nous annoncerons bientôt au public qui est derrière cette campagne. »

Concernant la campagne publicitaire qui a été lancée en soutien au général de division Ibrahim, il a expliqué aux membres de la cellule qu’il remercie les personnes qui expriment leurs sentiments sincères à son égard.