SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Le Général de division Ibrahim: Notre libre décision s’incarne à travers l’État

Le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim, a confirmé lors de l’inauguration du centre de sécurité publique de Mitriba Al-Houdi Land (zone Al-Qasr-Hermel) que « la patrie avance sur le chemin de la vie malgré toutes les difficultés, fière du sang de ses martyrs, cher à l’héritage de son peuple, poussé par l’unité de ses fils et la volonté de son armée et de ses forces de sécurité conscientes de ses responsabilités et de ses devoirs, et par la résistance d’un peuple qui ne craignent l’ennemi avec ses côtés sionistes et takfiris ».

Le général de division Ibrahim a déclaré: «Nous nous réunissons aujourd’hui à l’une des dates de la présence de l’État dans ses institutions, pour annoncer l’ouverture du centre de sécurité publique de Mutribeh al-Hodori, qui dès le début des travaux, nous avons pratiquement fermé dix-huit points de passage illégaux, par lequel les Libanais résidant à l’intérieur du territoire syrien devaient se rendre au Liban. Nous avons reconnecté 25 villes, dans lesquelles vivent environ 10 milles personnes, après qu’elles souffraient de la difficulté de se déplacer et de parcourir plus de 40 kilomètres pour atteindre le passage Jossie-Al-Qaa-Hermel, alors que maintenant le la distance n’est pas supérieure à 5 kilomètres ».

Il a ajouté: « Ce passage soulagera notre peuple de la difficulté de se déplacer, étendra le parapluie de la sécurité légitime sur le pays et légitimera le processus de mouvement à travers un passage frontalier intégré, après que les autorités officielles syriennes ont accompagné la décision de l’État libanais d’établir un poste frontière en échange de tous les passages frontaliers légitimes entre le Liban et la Syrie.

Il a déclaré: « Les événements douloureux qui ont balayé le pays ont démontré à quel point les Libanais adhèrent à une vie commune à travers le document d’accord national, qui est devenu le noyau de la constitution libanaise et a affirmé la finalité de la nation et l’unité d’appartenance aux différents segments possibles de la société libanaise ».

Il a conclu : «Je vous dis que la patrie avance sur le chemin de la vie malgré toutes les difficultés, fière du sang de ses martyrs, chère à l’héritage de son peuple, animée par l’unité de ses fils et la volonté de son armée et de ses forces de sécurité conscientes de ses responsabilités et de ses devoirs, et par la résistance d’un peuple qui ne craint pas l’ennemi aux visages sionistes et expiatoires. Malgré les dangers et les défis qui entourent le pays, la volonté vivante et solide des Libanais et leur foi en leur patrie restent les motivations fortes qui préservent le pays et le font passer à un état de modernisation et de développement ».