SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le général de division Ibrahim : Renvoyer les déplacés vers la Syrie est notre devoir

Le directeur général de la sécurité publique, le général de division « Abbas Ibrahim », a indiqué que « nous ne voulons pas que le peuple syrien perde sa terre et son histoire ».

Il a souligné que « le retour des déplacés est notre devoir, et nous ne sommes pas prêts à perdre la Syrie ».

Les propos d’Ibrahim sont intervenus lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a expliqué le mécanisme de retour volontaire des déplacés syriens dans leur pays.

Soulignant que « nous ne subirons pas de pressions dans ce dossier, car l’intérêt du peuple libanais passe avant tout », Ibrahim a déclaré : « Nous ne forcerons aucun déplacé à rentrer, et c’est un principe que nous avons et nous cherchons à alléger le fardeau du Liban.

Dans le même contexte, il a ajouté : « Je suis certain qu’aucun des déplacés qui sont précédemment retournés dans leur pays d’origine n’a subi d’abus ».

Il a souligné que « le Liban rejette la méthode de traitement par plusieurs, dirigée par des organisations humanitaires et des organisations se réclamant de l’humanité ».

Il a expliqué que « nous avons 17 centres d’enregistrement pour le retour volontaire des déplacés syriens ».

Il a également précisé qu’il y a actuellement 2 millions 80 000 Syriens déplacés au Liban et qu’environ 540 000 Syriens sont retournés volontairement dans leur pays depuis le début du plan en 2017.

Il a souligné que « le dossier des déplacements a des répercussions négatives à tous les niveaux, il faut donc y remédier ».

Dans un autre contexte, Ibrahim a confirmé que le travail se poursuit pour tenter de former un gouvernement malgré tout ce qui se dit.