SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2021, Monday |

Le gouvernement sera-t-il formé cette semaine?

Le directeur général de la sécurité publique, le général de division Abbas Ibrahim, a repris sa médiation gouvernementale, après une période de calme suite au différend qui a éclaté au public à travers des déclarations et des sources entre Baabda et le premier ministre désigné.

Ibrahim, qui a visité aujourd’hui le palais de Baabda et rencontré le président Michel Aoun, a bénéficié des contacts extérieurs, notamment l’appel qui a eu lieu entre le président français Emmanuel Macron et son homologue iranien Ebrahim Raisi, qui s’est consacré à l’étude du dossier libanais.

Les développements des dernières heures ont créé un optimisme, qui reste prudent, quant à la possibilité de la formation d’un gouvernement cette semaine.

De sa part, le député Ali Darwich a annoncé que le Premier ministre désigné Najib Mikati a présenté une formation gouvernementale complète au président de la République, le général Michel Aoun, en notant que « il y a des détails qui sont terminés, mais on ne peut pas dire qu’ils sont terminés avant la publication des décrets de formation. »

Il a refusé de donner un délai précis pour la formation.Il a souligné que « le gouvernement est composé de vingt-quatre ministres, et si pour une raison quelconque il n’a pas été formé de cette manière, il existe d’autres options pour le Premier ministre désigné, notamment proposer une formation de quatorze ministres ».

Concernant la possibilité d’excuses du président désigné, il a souligné dans une interview à la radio que « tant qu’il y a une impression qu’un gouvernement peut être formé, le président désigné est prêt et présent à faire ce qu’il peut faire, mais s’il atteint des portes complètement fermées, il annoncera qu’il ne continuera pas. »

Il a noté que « plusieurs partis ont joué un rôle positif au cours des deux derniers jours au niveau gouvernemental ».