SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le Hamas forme une nouvelle unité militaire au Liban…

Le Hamas a formé une nouvelle unité militaire au Liban ces dernières années, « afin d’ouvrir un front supplémentaire contre Israël dans les conflits futurs », selon un rapport publié par The Times of Israel, citant le journal Yediot Aharonot.

Le rapport indique que la première attaque de cette unité contre Israël a eu lieu pendant la guerre de 11 jours entre Israël et le Hamas en mai dernier, lorsque 4 missiles ont été tirés sur le nord d’Israël depuis le Liban. À l’époque, l’armée israélienne attribuait l’attaque aux « factions palestiniennes ».

Il a déclaré que la décision d’établir une unité du Hamas au Liban a été prise après la guerre de Gaza en 2014, « alors que les dirigeants du Hamas se sont retrouvés isolés dans la lutte contre Israël », selon le rapport.

Yediot Aharonot a déclaré que le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Saleh al-Arouri, « qui partage son temps entre le Qatar, la Turquie et le Liban, a été désigné pour diriger l’unité ».

L’unité a été initialement chargée d’ouvrir un nouveau front contre Israël, reconnaissant que ses capacités militaires seraient limitées, selon le journal.

Elle a ajouté que l’objectif de la création de l’unité « est de détourner autant que possible l’attention d’Israël de Gaza pendant les guerres ultérieures ».

Elle a ajouté que le Hamas « a recruté des militants palestiniens idéologiquement alliés vivant au Liban pour combattre dans l’unité, qui serait composée de plusieurs centaines de membres, travaillant secrètement sous couvert d’activisme civil ».

Le siège de l’unité est situé près de la ville de Tyr, dans le sud du Liban.

On pense que ses éléments sont également répandus dans d’autres régions, et les combattants sont entraînés par des parties iraniennes qui n’ont pas été mentionnées, et l’accent est mis sur l’industrie des missiles, selon le journal.

Il a rapporté que le Hamas s’efforce de fournir à l’unité « les capacités nécessaires pour faire fonctionner des armes plus avancées », telles que des drones.

Le journal a confirmé que « le Hezbollah est au courant des opérations de la nouvelle branche du Hamas et lui a donné son feu vert ».

Elle a indiqué qu’Israël surveille « de près » les activités de la nouvelle unité, après la guerre qui a éclaté en mai dernier.

Et que l’on craint que l’unité ne lance un grand nombre de roquettes sur Israël lors de la prochaine guerre avec Gaza, « ce qui nécessite une réponse israélienne qui pourrait entraîner le Hezbollah dans la bataille ».

En revanche, un certain nombre de personnes ont été tuées et blessées lorsqu’un magasin d’armes et de munitions a explosé vendredi dans le camp de réfugiés palestiniens de Burj el-Shamali, près de la ville de Tyr, au sud du Liban.

L’explosion s’est produite après qu’un incendie s’est déclaré dans une mosquée située au-dessus de l’entrepôt, selon ce qu’a déclaré le correspondant d’Al-Hurra, citant des habitants du camp.

Des militants ont déclaré que le magasin appartenait à une faction palestinienne, et qu’il pourrait s’agir du Hamas, tandis que des équipes d’ambulances et de pompiers se sont précipitées sur les lieux de l’explosion.

À la suite de l’incident, l’armée libanaise a bouclé la zone et empêché l’entrée et la sortie du camp de Burj el-Shamali.

Le procureur d’appel du sud du Liban, le juge Raheef Ramadan, a chargé les services de sécurité et des experts en explosifs d’inspecter l’entrepôt.

    la source :
  • Alhurra