SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Le Hezbollah à Hochstein: Nous allons frapper le navire de forage

Des sources diplomatiques occidentales ont révélé que le Hezbollah avait informé le médiateur américain dans les négociations pour délimiter les frontières maritimes entre le Liban et Israël, Amos Hochstein, d’un message officiel transmis par le directeur général de la sécurité publique libanaise, le général de division Abbas Ibrahim, que si le navire Energean Power commence à pomper et à soutirer du gaz du champ de Karish avant que les négociations ne soient cristallisées, il pompera et soutirera du gaz du champ de Karish, situé dans la zone contestée de la Méditerranée, le parti n’hésitera pas à le viser directement.

Les sources ont ajouté au « Al-Rai » koweïtien que la récente augmentation du niveau d’alerte de sécurité par Israël intervient après qu’il a reçu le message fortement formulé transmis par l’envoyé américain.

Le Liban a résolu sa position officielle sur la voie des négociations techniques indirectes avec Israël pour délimiter ses frontières maritimes méridionales. Il a présenté au médiateur américain, Amos Hochstein, une réponse verbale, avec pour titre principal : le Liban a adhéré à son plein droit de la 23e ligne, droit avec le champ de Cana, sans méandres qui érodent ses espaces, et la volonté de reprendre les négociations.

Le Liban officiel a consacré la position du président Michel Aoun sur le refus de signer le décret 6433 pour ne pas fermer la porte aux négociations.

Le décret – qui a été signé par l’ancien Premier ministre Hassan Diab – était basé sur les cartes de l’armée libanaise, qui voient que la zone de la zone contestée avec Israël atteint la 29e ligne, soit 2 290 kilomètres, et comprend le Karish où le navire « energy power » est ancré pour extraire et stocker du gaz naturel liquéfié, et son arrivée la semaine dernière a suscité des tensions entre le Liban et Israël.