SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Le juge Aoun intente une action en justice contre le général de division Imad Othman

La juge Ghada Aoun, procureure au Mont-Liban, a élargi sa confrontation dans le dossier du gouverneur de la Banque centrale, Riad Salameh, et est allée plus loin aujourd’hui en déposant une plainte contre le directeur général des Forces de sécurité intérieure, le général de division Imad Othman, pour le crime d’entrave à l’exécution du mandat judiciaire et de violation du travail.

Le juge Aoun a renvoyé l’accusation devant le premier juge d’instruction au Mont-Liban, le juge Nicolas Mansour, lui demandant de convoquer Othman, de l’interroger dans cette affaire, et de publier les notes médico-légales nécessaires.

Cette allégation est survenue après que Salameh se soit abstenue de comparaître devant elle pour la quatrième fois consécutive. Il n’a pas été possible de l’amener par une patrouille liée à l’appareil de sécurité de l’État. Des informations divulguées indiquent qu’une force de la division des forces de sécurité intérieure a empêché la sécurité de l’État d’entrer dans la maison de Salameh à Rabieh et de l’amener au bureau du juge Aoun.

Une source de sécurité de premier plan a commenté l’allégation, déclarant à Sawt Beirut International que l’allégation du juge Aoun est politique et constitue une punition pour tous ceux qui ne satisfont pas le président Michel Aoun et son équipe politique.

La source a appelé le juge Aoun à « vérifier la déclaration de la Sûreté de l’État, qui a été publiée hier soir, dans laquelle elle a absolument nié qu’une escouade de léopards ou toute autre force de sécurité l’ait empêché d’exécuter un mandat pour avoir amené Salameh, et a confirmé que la patrouille est revenue parce qu’elle n’a pas trouvé Salameh dans sa maison ».