SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 February 2023, Wednesday |

Le Kataeb: Il n’y a pas de place pour le silence sur les crimes de cette organisation et de son guide, le Hezbollah

Le Bureau politique de la Phalange a annoncé sa solidarité avec le peuple du Akkar et les victimes civiles et militaires du « crime » commis contre eux.

Le bureau a confirmé dans un communiqué, à l’issue de sa réunion, que les mesures que le système prétend avoir prises pour empêcher le vol et le détournement de carburant à travers la frontière ont prouvé hors de toute controverse qu’elles n’existent pas et recouvrent une complicité cachée avec des passeurs.

Soulignant qu’il affrontera ce crime protégé par le système mafieux et miliciens en coopération avec tous les révolutionnaires de toutes les régions, en particulier le groupe rebelle du Akkar.

Le Bureau politique a demandé au pouvoir judiciaire de poursuivre toute personne qui apparaît dans l’enquête comme étant liée à ce qui s’est passé et de protéger les passeurs, y compris les représentants, les ministres ou les fonctionnaires.

Il pensait qu’il n’y avait plus de place pour garder le silence sur les crimes commis par cette organisation meurtrière et son sponsor et guide, le Hezbollah.

Il considérait que le moment était venu de mettre un terme à cette pente suicidaire, de renoncer à cette autorité dans son intégralité et de se préparer à une confrontation de terrain pour la faire tomber par tous les moyens disponibles.

Le parti Kataeb a mis en garde contre le maintien de l’État policier, la répression des révolutionnaires et la tentative de les intimider en les arrêtant.

Il a également appelé les Phalangistes, à suivre le rythme de cette confrontation fatidique, comme ils l’ont fait dans les moments les plus difficiles.

Être présent dans toutes les arènes pour participer à la grande situation oppositionnelle face au système dans cette circonstance historique.

Le Bureau politique a appelé le Conseil de sécurité à convoquer une réunion extraordinaire pour prendre des décisions décisives et fermes pour sauver le Liban et les Libanais qui sont soumis au génocide par un groupe criminel.

Le Parti Kataeb a confirmé toute tentative de faire flotter l’actuel Parlement et le Président de la République en continuant à les couvrir.

L’assemblée a observé une minute de silence pour les âmes des victimes tombées dans l’explosion de Tallil al-Akkariyah.