SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Le Kataeb: Le Hezbollah utilise le Liban pour régler ses comptes avec les pays de la région

Dans un communiqué, à l’issue de sa réunion hebdomadaire présidée par le chef du parti, le député démissionnaire Sami Gemayel, le Bureau politique de la Phalange a estimé que « la décision prise par la justice de rejeter les dossiers de réponse apportés par les députés du système contre le juge Bitar est une audacieuse étape.  »

Et il a appelé à « la libération totale de l’enquête sur le bombardement du port de toute ingérence politique et la libération de la main de l’enquêteur judiciaire, qui a fait preuve d’une forte volonté d’obtenir justice et de révéler toute la vérité ».  »

Il a estimé que « le discours prononcé par le chef du Conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safi al-Din, prouve que le Hezbollah kidnappe le Liban vers l’axe iranien.  »

Il a souligné que « les performances chancelantes du gouvernement prouvent une fois de plus que l’approche suivie par le système en place ne changera pas.  »

Il a souligné que « ce système, quel que soit le nombre de visages qu’il essaie de porter, ne pourra atteindre aucun résultat pour sauver le Liban.  »

Et il a mis en garde contre « le fait de faire taire la voix des expatriés libanais », blâmant « l’autorité et derrière elle la responsabilité de faire taire la liberté d’expression démocratique ».  »

Et le Bureau politique de la Phalange a annoncé que « dans le cadre de la préparation sérieuse du changement des prochaines élections législatives, il a commencé à étudier les candidatures et à nommer ses candidats aux circonscriptions électorales, en exécution de la décision du parti d’y participer en tant que nomination et vote.

Pour ces motifs, le deuxième chef adjoint du parti, le Dr Salim Al-Sayegh, a été nommé candidat à l’un des sièges du district de Keserwan-Al-Fotouh dans la première circonscription électorale du Mont-Liban. «