SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Le Koweït clarifie la question des visas

Au cours des dernières heures, le Koweït a inclus deux nationalités dans la liste des pays dont les ressortissants sont soumis à des procédures strictes en matière d’octroi de visas, et même de leur refus.

Une source de sécurité a déclaré à l’AFP que les autorités koweïtiennes ont décidé de « faire preuve de fermeté » dans l’octroi des visas aux Libanais sans émettre de circulaire officielle à cet effet.

De même, les départements des affaires de résidence dans les six gouvernorats ont reçu un « ordre verbal » de resserrer toutes les transactions liées aux Soudanais jusqu’à nouvel ordre, selon le journal à large diffusion « Al-Qabas » dans le pays aujourd’hui, jeudi.

Le Soudan aussi

Alors que les sources de sécurité ont expliqué que les troubles internes au Soudan sont à l’origine de cette mesure, notant que les procédures liées à la communauté soudanaise, « qu’elles soient liées aux caractéristiques de visite de toutes sortes, familiales, touristiques, privées et commerciales, et aux caractéristiques d’adhésion à une famille de différents types pour la femme et les enfants ou pour un mari sur sa femme enseignante, et les visas de travail du Ministère des Affaires, en coordination avec le Ministère de l’Intérieur, ont été suspendues. »

Cependant, la décision susmentionnée n’inclut pas les Soudanais qui ont une résidence dans le pays, et ils ont le droit de retourner dans le pays, et ils peuvent renouveler leur résidence.

La crise du Liban et la cellule du Hezbollah

En ce qui concerne le Liban, la décision koweïtienne intervient dans un contexte de crise entre Beyrouth et les pays du Golfe, qui a conduit au retrait des ambassadeurs la semaine dernière, et aux demandes des ressortissants du Golfe de ne pas se rendre sur le territoire libanais.

Elle intervient également alors que des médias locaux ont rapporté que les services de sécurité interrogeaient 16 Koweïtiens « soupçonnés de financer » le Hezbollah.

Il convient de noter qu’avec ces mesures, le nombre de nationalités interdites d’entrée au Koweït sans autorisation de sécurité passe à huit nationalités, « il s’agit des Libanais, des Syriens, des Irakiens, des Pakistanais, des Iraniens, des Afghans et des Yéménites », selon le journal.

    la source :
  • alarabiya