SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 January 2022, Saturday |

Le Liban est confronté à une étape sanitaire délicate.. Recevez le vaccin !

Le chef du Comité national pour l’administration du vaccin « Corona », Abdel Rahman Al-Bizri, a souligné que le Liban fait face à une étape délicate qui nécessite les efforts concertés de tous, soulignant qu’il y a un problème dans le secteur de la santé hospitalière à la suite de l’effondrement d’autres secteurs.

Dans une interview à la radio, Al-Bizri s’attend à une augmentation des cas de « Corona » en raison des vacances, de la présence d’ « Omicron » et de l’incapacité à appliquer les mesures émises par le comité ministériel.
Il a souligné que le danger ne vient pas seulement du virus, mais aussi de l’absence de lits suffisants et de l’incapacité des patients à payer les coûts du traitement.

Aussi, Al-Bizri a souligné qu’ « il y a beaucoup de traitements manquants, y compris ceux liés aux patients qui ont besoin de soins intensifs », notant qu’ « il y a une possibilité d’importer des médicaments qui économisent à l’État et aux citoyens le coût des traitements et réduisent la gravité de la maladie, et une approbation d’urgence leur a été donnée il y a quelques jours », demandant : « Le Liban va-t-il agir ? » En important ces médicaments, ou sera-t-il dans l’incapacité de le faire ? ».

Et il a souligné que « la confiance repose sur le citoyen et sur le fait qu’il reçoive le vaccin, ainsi que sur le fait que l’État garantisse les vaccins aux citoyens de manière égale et sur sa capacité à appliquer ses recommandations. »

Al-Bizri a annoncé qu’il y a une bonne demande pour le vaccin, mais après les vacances, le travail doit être fait pour augmenter ce pourcentage.