SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le ministre de la Communication répond à ceux qui le critiquent… « Une campagne programmée »!

Le bureau du ministre des Communications, Johnny Al-Qarm, a publié une déclaration disant:

« En réponse à la campagne programmée contre le ministre des Communications, le bureau du ministre Johnny Korm souhaite souligner ce qui suit, pour ceux qui souhaitent connaître les faits et les faits uniquement:

Les droits des employés sont une ferme conviction personnelle du ministre Johnny Korm avant d’assumer la responsabilité ministérielle, pendant son acceptation de cette responsabilité, et après qu’elle se termine.

Il a ajouté: « La bonne gestion de l’argent et des affaires est l’une des caractéristiques du ministre de Crimée, et c’est une raison importante et fondamentale de son succès avant qu’il ne soit ministre, et il en est de même après la fin de ses fonctions ministérielles.  »

Il a souligné que « les droits des salariés et leur vie décente sont garantis par des entreprises dont la situation financière est saine, et non par des entreprises dont la situation financière est tragique, gérées et affectées par la politique ».

Et il a poursuivi: « Accuser le ministre que ce qu’il fait est à des fins politiques est un blasphème.

Où est l’intérêt politique et où est l’action électorale lorsque la proposition inclut, en parallèle, sans exception, et le partage de tous les salariés, quelles que soient leurs affiliations politiques, sectaires et régionales?  »

Il a souligné que « Supprimer la politique et les objectifs politiques du travail institutionnel est un élément essentiel requis.  »

Et il a ajouté: « L’attaque contre le ministre actuel et le tenir pour responsable de l’arrivée du secteur à ce qu’il est aujourd’hui est déplacée, car tout cela était prévisible il y a longtemps et n’était pas le résultat de la période de septembre à aujourd’hui.

Sachant que la livre libanaise a perdu plus de 50% de sa valeur, puisque le ministre a assumé les fonctions du ministère à ce jour.  »

Il a souligné: « La responsabilité du ministre est de maintenir la continuité du secteur, qui appartient/est nécessaire à tous les Libanais, y compris les employés.  »

La déclaration a conclu: «Et sur la base du fait que l’ensemble du pays, ses secteurs et la société traversent des conditions de force majeure, tout le monde doit donc être obsédé aujourd’hui, avec le ministre au premier plan. «