SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Le ministre de la Défense rencontre le commandant de la FINUL : Le Liban est déterminé à défendre ses droits et sa souveraineté

Le ministre intérimaire de la Défense nationale, Maurice Sleem, a renouvelé son appréciation des efforts du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le remerciant, ainsi que le Conseil de sécurité de l’ONU, d’avoir émis la résolution n° 2650 prolongeant le mandat des forces internationales opérant dans le sud du Liban « FINUL » pour une période d’un an, le félicitant pour « ce que la force internationale a réalisé depuis 1978 dans le sud en coordination avec l’armée libanaise ».

Lors de sa rencontre dans son bureau à Yarzeh, avec le chef de mission et commandant de la force de la FINUL, le général de division Aroldo Lazaro, accompagné de son adjoint, Jacques Christofides et de la délégation qui l’accompagne, le ministre a confirmé que « cette coordination entre la FINUL et l’armée a été déterminée conformément aux résolutions 425 et 426 et 1701 du Conseil de sécurité. »

En réponse à certains des points soulevés par le commandant de la FINUL, Sleem a estimé que « toutes les violations attribuées à la partie libanaise ne sont pas du tout comparables à l’ampleur des attaques israéliennes répétées dans les airs, en mer et sur terre », notant que « tout en appréciant grandement le soutien de la communauté internationale au Liban, nous constatons que dans ces stations critiques, l’accent est mis sur les soi-disant « violations de la partie libanaise », alors que nous ne voyons pas un effort et une attention similaires pour condamner et empêcher les abus répétés d’Israël de la souveraineté libanaise ».

Il a souligné l’importance de la poursuite de la coordination et de la coopération entre l’armée et la FINUL pour maintenir le calme et la stabilité dans le sud. Sleem a souligné que « le Liban était et est toujours en mesure de défendre ses droits et sa souveraineté, et s’est engagé à appliquer la résolution 1701 dans tous ses aspects. » Dans ce contexte, il a souligné que « l’armée israélienne doit se retirer des fermes de Chebaa, des collines de Kfar Shuba et du nord de la ville de Ghajar, et parvenir à une solution pour les zones que le Liban réserve sur la Ligne bleue, et accélérer la démarcation des frontières maritimes. »

Le général de division Lazaro avait abordé un certain nombre de points inclus dans la décision de prolongation de la FINUL, soulignant « l’importance de la poursuite de la coopération entre la FINUL et l’armée », et souhaitant que « l’armée soit en mesure d’accroître ses capacités navales comme le stipule la récente résolution du Conseil de sécurité, et de rejoindre les effectifs nécessaires au régiment modèle, et de lui fournir l’équipement nécessaire à l’exercice de ses fonctions dans les meilleurs délais ».

    la source :
  • NNA