SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

Le ministre de la Santé annonce le lancement de la carte médicaments…

Le ministre de la Santé publique,Hamad Hassan, a annoncé un accord de coopération entre le ministère de la Santé publique et l’institution « Medical Value Chain »,représentée au Liban par Nidal Al-Hajj. Cet accord fournit au ministère un système numérique avancé, qui permet la création d’une plateforme unifiée pour la gestion et la livraison des médicaments et l’enregistrement des citoyens pour obtenir un numéro de santé unifié et ainsi l’obtention de la carte de médicaments.Dans ce contexte, MVC fournira gratuitement six millions de cartes dans la première phase du projet, garantissant à ceux qui les ont obtenues l’accès au médicament subventionné.Cette carte constituera l’étape de base pour le développement et la mise en œuvre de la carte de santé unifiée à une date ultérieure.MVC travaille en partenariat avec les entreprises les plus grandes et les plus importantes au monde, telles que Google, IBM et Amazon pour développer ce système.Il a été mis en œuvre dans plus de 40 pays étrangers et arabes, et MVC le fournira au Liban gratuitement sans aucun coût contrairement au coût élevé du projet, qui était auparavant estimée en millions de dollars.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services concernés du Ministère depuis des années, notamment la Direction de la Santé Electronique et la Direction de la Pharmacie et ses services affiliés, qui ont abouti à l’adoption de codes-barres bidimensionnels sur tous les médicaments.Tous les entrepôts de médicaments et pharmacies étaient reliés à un seul réseau en ligne via l’application MediTrack.

Ce projet vient suivre et contrôler les médicaments au sein de la chaîne d’approvisionnement, de la fabrication dans le pays d’origine, en passant par l’administration douanière, puis la distribution au patient.Ce système permet aux personnes de s’inscrire sur la plateforme et d’obtenir un numéro de santé unifié, ce qui permet d’ajouter des ordonnances à leur dossier médical et lors de leurs visites aux pharmacies au Liban.Ainsi, les pharmacies au Liban sont en mesure de connaître et d’utiliser ces prescriptions pour répondre aux demandes des citoyens afin de s’assurer que personne ne stocke des médicaments subventionnés, ou ne les transporte vers les marchés étrangers.

Les principaux objectifs de ce projet:

1- Réduire la facture des médicaments
2- Fournir au patient des médicaments sûrs
3- Prévention de la contrebande et de la contrefaçon des médicaments
4- Assurer l’accès au médicament subventionné par la Banque du Liban
5- Empêcher le stockage de médicaments par toute partie, y compris les citoyens

Le projet est divisé en quatre phases. La première phase se termine dans un délai de trois mois, et comprend la collecte des données sur la carte de santé en parallèle de la mise en place du système et de sa diffusion aux autorités concernées dans ce domaine.