SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Le ministre de la Santé révèle un déménagement rapide dans le dossier des « pertes de médicaments anticancéreux »

Le bureau des médias du ministre de la Santé publique du gouvernement intérimaire, le Dr Firas Al-Abyad, a publié la déclaration suivante :

« Une commission d’enquête constituée par le ministre le 17 août, et composée d’un inspecteur administratif et de plusieurs intervenants de la direction de l’inspection pharmaceutique, de la commission médicale des médicaments anticancéreux et de la direction de l’informatique du ministère de la santé publique poursuit son enquête. l’information a circulé dans les médias sur la perte de médicaments anticancéreux après une courte période de livraison aux entrepôts du ministère de la Santé publique.

Et les médicaments sont les suivants : Obdivo, Tecentriq, Ibrance, Xtandi. Dans un délai de deux semaines, le comité auditera et enquêtera sur toutes les personnes concernées pour vérifier les violations et déterminer les responsabilités, le cas échéant.  »

Al-Abyadh a affirmé que « le ministère prend l’affaire très au sérieux, et dans le cas où une violation de la loi et de l’engagement médical, humanitaire et moral serait constatée, le dossier sera transmis au parquet pour une action appropriée ».

Le ministre de la Santé a ajouté: «Ce que le dossier de la drogue a vu depuis le début de la crise financière confirme la justesse de ce que le ministère de la Santé publique cherche à réaliser en termes de changement stratégique dans la manière de suivre et de surveiller le mouvement des médicaments, à travers programmes et systèmes automatisés modernes.

Cela commence par l’adoption d’un numéro de santé pour le patient, qui permet de vérifier le dossier médical en parallèle avec l’inventaire du mouvement du médicament depuis le début de son arrivée au Liban jusqu’à sa livraison au patient ou à l’hôpital traitant. «