SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Le ministre de l’Agriculture: Le soutien des pays amis est requis

Le ministre de l’Agriculture Abbas Hajj Hassan, lors de sa réception de la délégation du « Baalbek Media Forum » dans sa résidence de la ville de Shaath, a estimé que « la réalité est très difficile, mais elle n’est pas impossible, et la visite du président Najib Mikati à la capitale française Paris et sa rencontre avec le président Emmanuel Macron est très positive, et l’ambiance confirme également que le soutien français Renouvelé ».

Il a déclaré: « Le gouvernement du Liban et le ministère de l’Agriculture ont besoin du soutien de tous les pays amis et frères, et des pays arabes en particulier, afin que nous atteignions une étape de reprise économique et agricole.  »

Il a ajouté: « A travers cette rencontre médiatique, je lance un appel aux pays donateurs et amis qui ont toujours soutenu le Liban, à l’Organisation des Nations Unies et à toutes les organisations qui soutiennent les exploitations agricoles libanaises.  »

Il a ajouté: « Nous, au ministère de l’Agriculture, sommes en train d’élaborer un plan que nous présenterons à toutes ces instances, afin de trouver des financements pour des projets ciblant les petits agriculteurs.  »

En réponse à une question sur le projet du ministère de relancer les zones d’incendie et la possibilité d’immuniser les réserves contre les empiètements sur elles et de couper leurs arbres, il a déclaré : « Le plus grand crime qui se passe aujourd’hui est ce qui se passe dans l’environnement en général et les réserves en particulier, qui sont attaquées, en plus des incendies massifs qui ont dévoré beaucoup de monde.  »

Il a ajouté : « Au ministère de l’Agriculture, nous mettrons tout en œuvre pour placer les réserves naturelles parmi nos priorités, et au cours des deux prochains mois, nous fournirons des plants aux agriculteurs, aux municipalités et aux syndicats municipaux.  »

Un grand nombre de députés, de gouverneurs, d’acteurs et d’ONG m’ont rendu visite au ministère pour présenter la crise de la crise de la saison des pommes.En effet, je me suis déplacé dès ma prise de fonction au ministère vers les pays arabes frères qui ont toujours eu mains blanches dans ce domaine.

Il a estimé que « la crise de la pomme est une crise nationale. «