SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Le ministre de l’Éducation insiste pour reprendre l’enseignement lundi

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Abbas Al-Halabi a tenu une réunion à laquelle ont participé les associations de professeurs de l’enseignement secondaire, de l’enseignement de base, de l’enseignement professionnel et technique, et les commissions de contractuels de l’enseignement secondaire et de base et leurs assistants sous diverses noms, avec le participation du directeur général de l’éducation Fadi Yarak, des directeurs de l’éducation et des chefs de départements et départements du ministère.

Le bureau des médias du ministre de l’Éducation a déclaré qu’« Al-Halabi a présenté les affaires du retour dans les écoles et leurs préoccupations, et la première partie de la réunion, qui s’est tenue dans la salle du théâtre et a duré environ trois heures, s’est concentrée sur le question de santé et de propagation de l’épidémie, expliquant les mesures prises, en coopération avec le ministère de la Santé publique, l’Organisation mondiale de la santé, l’UNICEF et la Croix-Rouge et tous les partenaires. Quant à la deuxième partie de la réunion, elle a porté sur la situation de vie, les demandes et les plaintes, et il a été constaté que les promesses faites en termes de transfert de fonds à l’école ou de paiement d’une partie des enseignants et des contractuels sont faites de manière continue. »

Al-Halabi a insisté pour « reprendre l’école lundi prochain », appelant « le gouvernement libanais à mettre en œuvre ses promesses de subvention sociale, d’augmenter l’indemnité de transport, de doubler l’indemnité de contrat et de payer 35 % des cotisations pour les formations professionnelles et techniques pour la dernière année scolaire », soulignant « la poursuite des campagnes de vaccination dans les écoles et à travers les cliniques mobiles du ministère de la Santé et des bénévoles.

Al-Halabi a réitéré, « la demande de tenir une session du Conseil des ministres pour obtenir l’approbation des appels d’offres pour l’éducation ou la signature de décrets au cas où la session n’aurait pas lieu ».