SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2022, Saturday |

Le ministre de l’Éducation: Mon devoir est de sauver les élèves

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur,Abbas Al-Halabi, a présidé une vaste réunion administrative pédagogique, au cours de laquelle il a évoqué: « Le processus de gestion des installations publiques, en particulier les écoles, pour responsabiliser les entrepreneurs et les travailleurs de la mécanisation.

En plus du reste du travail dans les écoles pour exercer leurs fonctions et percevoir leurs cotisations, en particulier celles liées à l’assiduité et à l’accomplissement des tâches pédagogiques et techniques requises.  »

Le ministre a pris l’initiative de transférer les cotisations à la caisse de l’école et de charger l’administration de remettre les droits aux enseignants et aux travailleurs.

Il a souligné qu’il était d’accord avec le gouverneur de la Banque du Liban pour relever le plafond des retraits pour les écoles, afin que leurs fonds puissent payer les cotisations des enseignants et du personnel.

Ensuite, le ministre Al-Halabi a rencontré une délégation des chefs des intérêts éducatifs du Parti des Forces libanaises.

Les participants ont présenté la question de la formation du Conseil de l’Université Libanaise, le dossier des professeurs contractuels entrants éligibles à un emploi à temps plein, et le dossier de l’inscription du personnel à temps plein aux propriétaires. élections à l’université, relancer les branches dans les régions, les renforcer avec des spécialisations, et les soutenir pour mener à bien leur mission et leur rôle.

Ils ont souligné que « la législation sur l’enseignement à distance sous une forme absolue, permet l’évasion et l’acquisition de certificats de manière incontrôlée.  »

Ils ont également offert la possibilité d’obtenir un certain soutien financier pour les enseignants du secteur privé afin qu’ils puissent fréquenter leurs écoles en permanence compte tenu du coût exorbitant du carburant.