SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Le ministre de l’Environnement annonce 4 mesures pour faire face aux effets de l’effondrement des silos du port de Beyrouth

Le ministre de l’environnement du gouvernement intérimaire, Nasser Yassine, a annoncé qu’il a été convenu de 4 étapes pour traiter les décombres et les céréales et éteindre l’incendie dans le port de Beyrouth, qui seront mises en œuvre dès ce soir, lors d’une réunion à laquelle participaient des représentants de l’armée, des ministères de l’intérieur, de la santé et de l’environnement, des pompiers, de la municipalité de Beyrouth et d’un certain nombre de partenaires et d’organisations internationales. Il s’agit de rechercher comment traiter les gravats et les remblais qui se sont effondrés dans la partie nord des silos du port, d’éteindre l’incendie et de traiter les céréales existantes.

Yassine a annoncé ce qui suit :

Premièrement, à partir d’aujourd’hui, les principes de sécurité publique qui doivent être suivis dans le traitement de la zone de décombres ont été établis par tous les travailleurs sur le site en termes de ne pas être exposés à des risques, ni en termes de chaleur, ni même de la chute de certaines parties qui se sont effondrées sur le sol.

Deuxièmement : Un processus de refroidissement sera entamé par la brigade des pompiers de Beyrouth, et elle élaborera le plan complet du processus de refroidissement, à condition qu’il se poursuive sur une période d’au moins 4 ou 5 jours, y compris la préparation d’outils pour tirer de l’eau de la mer et de canons à eau.

Troisièmement : Travaux pour enlever tous les gravats et décombres existants, et début des mesures pratiques en coopération avec UN Habitat et d’autres organisations sous la supervision du Ministère des Travaux Publics et des Transports, pour élever les grandes parties à un endroit éloigné des silos pour un traitement environnemental et un broyage.

Quatrièmement : lorsque les décombres sont enlevés, les grains sont traités de manière sûre en les pulvérisant avec des matériaux antifongiques, puis en les traitant de manière écologique et rationnelle.