SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Le ministre des Communications met en garde contre une interruption complète de l’Internet !

Le Premier ministre Najib Mikati a tenu une réunion avec le ministre des télécommunications, l’ing. Johnny Corm, au cours de laquelle ils ont discuté des affaires du secteur des télécommunications et des obstacles auxquels il est confronté.

Après la réunion, le ministre Corm a affirmé que « la voie du sauvetage pour le secteur des télécommunications au Liban est d’appliquer la loi sur les télécommunications n° 431/2002 et de nommer une autorité de régulation des télécommunications et Liban Telecom. Au cours de la réunion, j’ai consulté avec le Président Mikati sur cette question dans le but de trouver une solution, et en retour, je suis en train de mener une série de contacts avec des responsables politiques parce que la politique, malheureusement, est impliquée dans les nominations en particulier. »

Et il a ajouté : « J’ai discuté avec le Président de la République de plusieurs questions liées à l’échec du Conseil des ministres, ce qui rend difficile notre travail à l’heure actuelle. »

En réponse à la question de savoir comment compenser les pertes subies par le secteur des télécommunications après qu’il ait été le troisième secteur contribuant aux revenus du trésor public, il a répondu : En ce qui concerne la question du gaspillage dans le secteur, dont on parle souvent, nous pouvons dire que nous avons passé ce sujet, parce que 64% des dépenses servent à payer le prix du diesel, et notre attention est actuellement sur la question du gaspillage sur cette substance, alors que les salaires des travailleurs du secteur constituent 7%, et donc si nous annulons tous les salaires dans les entreprises « Alfa » et « Touch », nous ne serons pas en mesure de nous débarrasser du problème, parce qu’aucun secteur ne peut continuer pendant deux ans sur le taux de change de 1500 livres libanaises, et c’est un gros problème.

Corm a également indiqué qu’il y a trois solutions, la première est de reconsidérer le tarif approuvé, et la deuxième est que l’État continue à soutenir le secteur comme il a soutenu l’électricité dans le passé, et nous avons vu où nous sommes arrivés. Là, nous sommes en train de consulter avec les institutions économiques et avec toutes les personnes concernées pour trouver des solutions appropriées.

En ce qui concerne la suspension complète du service Internet, Corm a déclaré : À long terme, cela peut arriver, car tout est lié à la « Fresh dollars » comme la maintenance, les pièces de rechange et le diesel. Si les revenus et le soutien de l’Etat ne sont pas garantis sur le taux de change de 1500 livres, alors une solution doit être trouvée.