SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Le ministre des Travaux publics : La renaissance du Liban passe par l’activation de ses installations avant de compter sur l’étranger

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyeh, a reçu, dans son bureau au ministère, l’ambassadrice de Suisse à Beyrouth, Marion weichelt Krupski.

Ils ont discuté, selon le bureau des médias du ministère, « des sujets qui préoccupent le ministère, notamment la reconstruction du port de Beyrouth, la vision stratégique du ministère, l’appel d’offres public global pour la gestion et l’exploitation du terminal à conteneurs, et la question des prélèvements et des entreprises intéressées par la reconstruction du port. »

Le ministre Hamiyeh a souhaité la bienvenue à l’ambassadrice, soulignant que « sa stratégie pour la reconstruction et l’activation du travail dans le port de Beyrouth est basée sur trois piliers principaux : le premier est la préparation de l’identité juridique du port pour être attrayant pour les sociétés d’investissement, et c’est ce que nous faisons avec la Banque mondiale, tandis que le deuxième pilier est le plan directeur général du port, en plus de la vision stratégique pour créer un rôle vital pour le port dans le cadre des changements géopolitiques dans la région », a-t-il dit, notant que « le Liban est ouvert à toutes les entreprises intéressées par le Liban. »

Le ministre Hamiyeh a souligné que « la renaissance du Liban ne peut pas se faire simplement en attendant l’extérieur alors que nous accueillons toute aide inconditionnelle à l’Etat libanais. Au contraire, ce processus est lancé en activant ses installations et en améliorant les services qui y sont offerts afin d’augmenter les revenus du trésor public pour contribuer à fortifier la décision souveraine du Liban. »