SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2022, Saturday |

Le ministre du Travail promet aux travailleurs du secteur privé un nouveau salaire minimum

Le ministre du Travail, Mustafa Bayram, a souhaité aux travailleurs tout le meilleur et l’amour pour leur journée, notant que l’occasion est résolue dans des circonstances difficiles et dans le contexte d’une crise qui a provoqué un effondrement dramatique de la situation économique et sociale.

Dans une interview accordée à la radio Al-Nour, Bayram a souligné qu’il ne ménage aucun effort pour commettre certaines violations malgré les circonstances actuelles, expliquant qu’il était capable de limiter 126 professions aux Libanais, d’empêcher la concurrence non libanaise pour le travailleur libanais, en plus d’obliger les entreprises à embaucher des Libanais, et a pu obtenir des indemnités de transport, des subventions scolaires, des employeurs, ainsi qu’un supplément au salaire s’élevant à 1,325,000LL, pour devenir un droit acquis dès qu’il est publié dans le journal officiel après avoir terminé les signatures sur celui-ci.

Il a souligné que le salaire de l’employé du secteur privé sera de 2 millions de livres, en plus de l’indemnité de transport 65 mille pour chaque jour de travail pour faire le total au-dessus de 3 millions. Le ministre Bayram a révélé que l’importance de ce chiffre, c’est-à-dire (1,325,000LL), réside simplement dans l’obligation pour les employeurs de le déclarer à la Caisse nationale de sécurité sociale, avec le relèvement du plafond des abonnements à la limite de 5 millions, qui entre dans ce montant de fonds de 1,1 milliard de livres libanaises, soulignant que cela se reflétera sur la médecine et l’hospitalité, la branche de la maladie et de la maternité, ainsi que dans la compensation de la fin du service, qui a perdu de sa valeur.

Dans ce contexte, le ministre du Travail a souligné qu’il avait publié un mémorandum concernant l’évasion de l’autorisation de garantie, dans lequel il obligeait toute entreprise demandant un congé de travail à déposer un brevet pour payer les souscriptions d’assurance, soulignant qu’il faisait pression en utilisant tous les moyens légaux légitimes par le biais du comité d’index pour rapprocher les employeurs et les travailleurs, conduisant à une tentative d’améliorer les conditions des travailleurs et de ne pas conduire également à la fermeture des institutions.

Le ministre Bayram a appelé les jeunes à se mettre au travail dans les emplois qu’ils peuvent, les appelant à faire un pas et à aller au ministère, pour servir de médiateur , en invitant toute personne soumise à un licenciement arbitraire, à venir au ministère du Travail pour faire un suivi sur le sujet.