SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le Mufti Al Jozo : Nous ne voulons pas du pétrole ou du diesel de l’Iran, mais plutôt qu’il cesse de mettre la main sur le Liban

Le Grand Mufti du Mont Liban, Cheikh Muhammad Ali Al-Jozo, a déclaré dans un communiqué : « Le Hezbollah n’a pas le droit de mettre la main sur le Liban en tant que puissance coloniale qui doit faire acte d’allégeance au Wali al-Faqih en Iran, et œuvre pour répandre le chaos et les troubles, et provoque la propagation de la dévastation et de la destruction et couvre le gouvernement corrompu et défaillant, ce qui perturbe la vie. Il ne sait faire de l’obstruction que pour réaliser des gains personnels, partisans et matériels aux dépens de tout le pays, ce qui a conduit le Liban à la faillite politique, économique, sociale et sectaire qu’il a atteinte. »

Il a évoqué « la contrebande que le Hezbollah a maîtrisée au service du régime syro-iranien, qui a confisqué des dollars, des denrées alimentaires, des médicaments, du carburant et de l’électricité, de sorte que les gens vivent dans une obscurité injuste afin d’atteindre les objectifs du Wali al-Faqih », et a déclaré : « Le terrible incendie du réservoir de carburant au Akkar a provoqué une terrible tragédie. Le meurtre de nos enfants et de nos familles d’une manière horrible, terrible et effrayante, et le monde entier l’a condamné. »

Il a estimé que « tout cela a été causé par le régime sectaire qui a échoué. » Il a déclaré : « Nous ne voulons pas du pétrole ou du diesel de l’Iran, mais nous voulons qu’il cesse de mettre la main sur le Liban et le monde arabe et qu’il prenne soin de son peuple. »

Il a ajouté : « L’Irak doit être un Arabe libre, décidant de son propre destin par sa propre volonté. La Syrie doit être arabe, et non alaouite, iranienne ou russe, et le Yémen doit être arabe. La barbarie, la brutalité et le meurtre visant l’identité sunnite sont suffisants. »

Il conclut : « Le Liban est devenu une farce dans laquelle le monde entier se moque, à cause des interférences extérieures, notamment l’Iran. Ayez pitié du peuple libanais, et laissez-le vivre et se libérer de ce régime odieux et de ses partisans. »