SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2021, Friday |

Le Pape François: Tous les Libanais doivent coopérer pour sauver leur pays

Le pape François a appelé à « la coopération de tous les Libanais pour sauver leur pays », comme l’a décrit son prédécesseur, saint Jean-Paul II.

Il a également appelé au « Liban à restaurer son rôle, en tant que modèle de dialogue et de convergence entre l’Est et l’Ouest ».

Il a dit: « Les préoccupations du Liban sont nombreuses, et je les porterai dans mes prières afin que Dieu puisse le sauver de toutes les crises. »

À son tour, le Premier ministre Najib Mikati a affirmé : « La guerre qui a presque détruit notre vie commune nous a appris à protéger cette caractéristique unique.  »

Le président Mikati est arrivé au Vatican à neuf heures à Rome (10 heure locale de Beyrouth), accompagné des membres de sa famille.

Après la cérémonie de réception officielle, Sa Sainteté a reçu le président Mikati dans son bureau et a tenu une réunion avec lui, qui a duré une demi-heure.

Au cours de la réunion, le président Mikati a déclaré: « En ces temps difficiles que traverse le Liban, nous avons un besoin urgent de prière.  »

Ensuite, le président Mikati a fait la déclaration suivante:

Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de rencontrer Sa Sainteté le Pape François au Vatican, et lui ai transmis l’amour et l’appréciation particuliers du peuple libanais de toutes confessions. J’ai également transmis à Sa Sainteté les salutations de Son Excellence le Président Michel Aoun et confirmé l’invitation de Son Excellence à Sa Sainteté le Pape à se rendre prochainement au Liban.  »

Mikati a ajouté: « Le Pape a discuté de la situation générale dans la région et des développements qui s’y déroulent, et c’était une affirmation mutuelle de l’importance d’activer les relations islamo-chrétiennes.  »

Il a déclaré: « Sa Sainteté le Pape et les officiels ont assuré que la coexistence islamique et chrétienne est d’une grande valeur que les Libanais tiennent à cœur.  »

Et il a ajouté: « J’ai également souligné que la guerre, qui a presque détruit notre vie commune, nous a appris à protéger cette caractéristique unique.  »

Il a déclaré: « Mes conversations avec Sa Sainteté le Pape et les officiels du Vatican ont été l’occasion d’expliquer les orientations du gouvernement libanais concernant les défis auxquels le Liban est confronté.  »

Il a conclu: « Je suis ressorti de cette rencontre avec Sa Sainteté le Pape François avec une entière satisfaction, d’autant plus qu’il est pleinement conscient de la situation libanaise et des conditions dans lesquelles nous vivons, et il insiste sur la nécessité de toutes les volontés de coopérer pour préserver les Libanais. message et arrêter l’exode massif de l’immigration de toutes les sectes libanaises.  »

Ensuite, le président Mikati a rencontré le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolini, en présence des deux membres de la délégation libanaise, le ministre de la Justice Henry Khoury, le ministre du Tourisme Walid Nassar et l’ambassadeur du Liban au Vatican, Farid El-Khazen.

Au cours de la réunion, Parolini a souligné que le Liban est au cœur de la présence chrétienne en Orient et a toujours été un exemple pour le monde sur la façon dont les sociétés peuvent coexister les unes avec les autres.

Il a souligné que « le Liban reçoit une attention particulière du Saint-Siège ».

Il a souligné: « La crédibilité de tout gouvernement est de garantir les obligations du pays, en particulier avec la communauté internationale ».

Il a exprimé son inquiétude quant à la situation sociale au Liban et aux conditions économiques dans lesquelles vivent les Libanais.

Il a salué « le courage du Premier ministre à assumer cette responsabilité difficile, malgré sa conscience préalable de sa gravité ».

Il a souligné que « le Vatican fera des efforts pour soutenir le Liban dans les forums internationaux ».

Il a souligné « la nécessité pour le Liban d’entretenir les meilleures relations avec son environnement arabe et la communauté internationale ».