SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Le parti Kataeb: Le vide et le chaos sont la demande du Hezbollah

Le bureau politique du parti Kataeb a indiqué, dans un communiqué à l’issue de sa réunion présidée par le chef du parti Sami Gemayel, quand « des décisions imprudentes, auxquelles le système recourt encore, pour échapper aux désastres qu’il jette en masse sur les Libanais ».  »

Il a souligné que « la situation de vie est devenue intolérable.  »

Le Bureau politique a estimé que « tout ce que ce groupe a soumis est gouverné par son besoin urgent de préserver ses positions, et que les conflits qu’il crée entre ses piliers visent à serrer les nerfs de chacune de ses positions.  »

En l’absence de réaction officielle à l’annonce de Nasrallah d’apporter du carburant iranien, défiant les sanctions et ouvrant la voie à l’exploration pétrolière libanaise, par les compagnies iraniennes, il a vu une nouvelle chute de l’emprise du projet iranien.  »

Il a souligné que « toutes les pièces de théâtre qui se déroulent pour former un gouvernement ne sont rien d’autre qu’un nouveau chapitre pour tromper le peuple libanais, et cela conduira inévitablement à l’échec.  »

Il a poursuivi: « Le vide et le chaos sont la demande du Hezbollah. »

Le Bureau politique a mis en garde contre « l’absence suspecte du dossier de l’explosion du port de Beyrouth, qui a été délibérément négligé dans une tentative continue d’échapper à l’enquête, après que les familles des martyrs ont déjoué la tentative du conseil de faire passer les accusés en contrebande, en les renvoyant, au Conseil suprême, afin de juger les présidents et les ministres.  »

Et il a poursuivi: « Et aussi, sans oublier l’enquête totalement absente jusqu’à présent, sur la cause de l’explosion catastrophique de Tlel, sans annoncer un fil montrant la cause de l’explosion et les personnes impliquées. »

Il a souligné que « face à cette réalité, le temps de parler est révolu face aux atrocités qui se produisent.  »

Il a réitéré « la nécessité pour la communauté internationale et arabe et les pays amis de jouer un rôle actif qui protège les Libanais de ce système. «