SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Le pétrolier iranien pourrait entraîner le Liban dans une nouvelle guerre des pétroliers

L’annonce du secrétaire général de la milice du Hezbollah,de l’importation de carburant de L’Iran, est une nouvelle étape qui va augmenter les crises et les pressions internationales et internes.

L’annonce du Hezbollah coïncide avec une guerre de navires entre Israël et l’Iran.Les observateurs et les politiques l’ont considéré comme une autre aventure qui pourrait causer un nouveau cycle d’affrontements maritimes entre les deux parties.

Nasrallah n’a pas précisé si le navire atteindrait les ports libanais, mais il a déclaré: « Lorsqu’il atteindra les eaux de la Méditerranée, nous discuterons des détails sur où, comment, quand et des mécanismes… » Il a promis que d’autres navires suivraient ce premier navire plus tard.

Navire de risque

Nasrallah a déclaré qu’il considérerait le navire comme « territoire libanais », ce qui signifie qu’il réagirait s’il était attaqué.Et cela après que des navires liés à l’Iran et à Israël aient été témoins d’attaques au cours des derniers mois, les deux parties s’accusant mutuellement d’être derrière elles.

Dans une interview à Al-Hurra, l’ancien secrétaire d’État adjoint aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker, a estimé que le navire, dont Nasrallah a annoncé son arrivée, violait selon lui les sanctions américaines imposées à l’Iran.

Le chercheur à la Fondation pour la défense des démocraties,Hussein Abdul-Hussein,affirme que la question de savoir si le navire a violé ou non les sanctions dépend de l’existence d’un transfert financier du gouvernement libanais ou de l’intérieur du Liban vers l’Iran en échange du diesel.

    la source :
  • Alhurra