SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

« Le Peuple – L’Armée – La Justice » couronne un spectacle civil devant le port de Beyrouth

Depuis la région de Karantina, les activités du «Civil Show», à l’occasion de la fête de l’indépendance, ont commencé vers le port de Beyrouth sous le slogan « Le Peuple – L’Armée – La Justice ».

Avec la forte participation des groupes de la société civile et des « Révolutionnaires du 17 octobre ».

Les rangées de participants s’étendaient jusqu’au quartier de Dora, tandis que les bords de la route étaient témoins de foules de citoyens venus assister au spectacle.

Les participants ont brandi des banderoles appelant à « atteindre une véritable indépendance, lutter contre la corruption et le vol d’argent public, accéder à l’État civil et demander des comptes aux responsables de l’explosion du 4 août ».

Le spectacle comprenait un certain nombre de groupes divers, tels que les hôpitaux, les médecins, les enseignants, les ingénieurs, les travailleurs et l’environnement, présenté par le Régiment de défense civile et l’Association « Croissant national libanais » à travers des camions de pompiers et des ambulances.

Ensuite, le régiment des « Martyrs du 17 octobre » a mis en ligne des photos de ceux qui ont été martyrisés pendant le mouvement civil.

Un groupe de familles des victimes de l’explosion du port de Beyrouth en noir, un groupe de blessés dans l’explosion et un groupe de scouts qui ont joué de la musique patriotique et enthousiaste.

Un certain nombre d’artistes et de personnalités intellectuelles et sociales ont participé au spectacle, tout en hissant les drapeaux libanais et les banderoles de l’armée.

En plus des banderoles spéciales que chaque régiment et des drapeaux des pays présentaient, des participants libanais dispersés dans leurs pays d’expatriation sont venus, en présence de l’ancien capitaine, l’avocat Melhem Khalaf.

Le spectacle comprenait également le régiment militaire à la retraite, qui comprend des jeunes hommes ayant des difficultés physiques, le régiment judiciaire, le régiment de Beyrouth en robe blanche, qui représente les sacrifices qu’il a consentis et est toujours la capitale du pays, dont le dernier en date était l’explosion du port, le régiment des chemises blanches, représentant ceux qui ont participé et défendu les mouvements du « 17 octobre ».

Le groupe des associations civiles qui ont contribué au soutien des familles et des institutions, notamment après l’explosion de Beyrouth, le groupe universitaire, qui regroupe toutes les spécialisations, le groupe des Louveteaux, le groupe des mères, le groupe des industriels, le nord, la Bekaa, groupes de montagne et du sud qui représentaient tous les districts des provinces, le régiment des artisans, le régiment de l’agriculture, le régiment des artistes . En plus du régiment d’infanterie et de protection forestière, le régiment islamique Makassed Scouts à Beyrouth.

Un groupe de bénévoles a participé au service communautaire, qui a contribué à éliminer les effets de la destruction, après l’explosion du 4 août.

Et une forte participation du régiment de santé, qui comprenait des médecins de toutes spécialités, des infirmières, et tous les travailleurs des hôpitaux et du secteur médical, le régiment des enseignants, le régiment rythmique spécialisé dans la danse et l’enthousiasme national, au rythme de la musique enthousiaste et le mariage libanais.

Parmi les participants figurent également le régiment du commerce, des femmes et des hommes d’affaires, qui représente le visage commercial du Liban à travers l’histoire, le régiment des ambulanciers qui a reçu des applaudissements chaleureux de la part du public, le régiment des médias qui comprenait un certain nombre de professionnels des médias, journalistes et photographes, le régiment des expatriés, le régiment créatif qui comprend tous les domaines et domaines, le régiment des droits de l’homme, Le régiment des cyclistes, ainsi que de nombreuses cohortes qui représentent tous les secteurs au Liban et à l’étranger.