SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Le PNUD et l’UE s’associent pour soutenir la gestion des déchets au Liban

Le Programme des Nations Unies pour le développement PNUD (United Nations Development Programme UNDP) et l’Union européenne (UE) au Liban s’associent pour améliorer la durabilité environnementale et financière du secteur de la gestion des déchets au Liban. L’initiative « Towards a Decentralised Waste Management Integrated Response (TaDWIR) in Lebanon » est financée par l’UE et sera mise en œuvre par le PNUD, en partenariat avec le ministère de l’environnement et d’autres parties prenantes nationales concernées, notamment des organisations non gouvernementales, des communautés locales et le secteur privé.

La gestion des déchets est un défi majeur pour le développement du Liban, une source sérieuse de dégradation de l’environnement, ainsi qu’une menace potentielle pour la santé publique. Tadwir cible spécifiquement certains des types de déchets les plus dangereux du pays, comme les déchets médicaux. En outre, les déchets verts, les déchets de carton et de papier, ainsi que d’autres types de déchets résiduels résultant des installations de récupération des matériaux, seront ciblés dans le cadre de ce partenariat.

Le rapport 2020 sur l’état de l’environnement au Liban a conclu que la gestion des déchets au Liban ne peut devenir ni résiliente ni durable si elle n’est pas soutenue par un système solide de gouvernance et de recouvrement des coûts. À cet égard, ce nouveau programme de travail sera également axé sur la réduction de la quantité de déchets éliminés, l’amélioration de la qualité des déchets et l’introduction de systèmes nationaux de recouvrement des coûts.

« La protection de l’environnement et l’élimination de la pollution sont au cœur du programme vert européen, et des piliers essentiels des efforts de l’UE au Liban. Grâce à TaDWIR, l’UE contribuera à améliorer la gouvernance et les aspects opérationnels de la gestion des déchets, afin de réduire l’impact négatif des déchets sur la santé et le bien-être de la population libanaise, et de favoriser la durabilité à long terme du secteur, tout en impliquant et en responsabilisant les principales parties prenantes publiques et privées », a déclaré Alessia Squarcella, chef adjoint de la coopération à la délégation de l’Union européenne au Liban.

« La résolution des problèmes liés à la gestion et à la réforme de l’environnement doit rester une priorité au Liban, et faire partie intégrante de la construction du pays. En particulier, la gestion des déchets est un pilier essentiel de la gestion environnementale, étant donné son impact sur le bien-être et la santé des communautés résidant au Liban, ainsi que sur les ressources naturelles du pays. Le nouveau partenariat avec l’Union européenne arrive donc à un moment idéal pour poursuivre nos efforts visant à renforcer la gouvernance environnementale du Liban et à apporter des solutions concrètes à certains flux de déchets dans le pays », a ajouté Céline Moyroud, représentante résidente du PNUD.

La stratégie du PNUD au Liban se concentre sur plusieurs aspects de la gouvernance environnementale, notamment la gestion efficace des déchets et des eaux usées, l’amélioration et la protection des ressources en eau, et la fourniture d’un accès à des sources d’énergie propres aux niveaux central et décentralisé. Le PNUD continue de soutenir l’intégration des considérations environnementales et climatiques dans la réponse du Liban à la crise, en mettant l’accent sur le soutien à une reprise verte qui profite aux personnes et à la planète.