SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Le président Aoun préside une réunion pour examiner les besoins en carburant des usines

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a reçu le Ministre de l’Industrie, Imad Hobballah, le Ministre de l’Energie, Raymond Ghajar, le Vice-président de l’Association des Industriels, George Nassrawi et le Directeur Général du Ministère de l’Industrie, Dany Gedeon, aujourd’hui au Palais Présidentiel.

La réunion, à laquelle assistait également le directeur général de la Présidence, Dr. Antoine Choucair, a été consacrée à la satisfaction des besoins des usines en carburant, après qu’il n’ait pas été possible d’obtenir les matériaux nécessaires pour ces usines.

Le Ministre Hobballah, a indiqué qu’il a été convenu de permettre aux industriels d’importer directement le diesel et autres dérivés du pétrole, sans autorisation préalable, conformément à la Résolution 66/2004.

Déclaration du ministre Hobballah :

Après la réunion, le ministre Hobballah a fait la déclaration suivante :

« J’ai été heureux de rencontrer Son Excellence, le Président. Nous avons écouté ses directives afin d’essayer de résoudre certaines questions en suspens concernant les industriels. »

« Nous rappelons à tous que les industriels ont récemment joué un rôle important pour assurer la sécurité sociale et économique des Libanais. À cette occasion, nous avons rendu visite à Son Excellence pour discuter de la manière de garantir l’approvisionnement en carburant des usines qui souffrent d’un problème majeur dû aux coupures de courant et à la dépendance excessive vis-à-vis des générateurs, ainsi que de la suppression des subventions sur les carburants. »

« Après délibération avec le président et le ministre de l’énergie, il a été convenu qu’une discussion serait menée entre les industriels pour l’importation directe de diesel conformément à la résolution 66/2004, qui permet aux industriels d’importer directement des dérivés du pétrole, sans autorisation préalable. Le Ministre de l’Energie a proposé de fournir des facilités en cas de besoin, pour tout permis d’importation, et a souligné la disponibilité de son ministère à aider à l’importation et au stockage des matières pétrolières. »

« Nous remercions Son Excellence le Président et le Ministre de l’Energie, ainsi que les industriels pour leur patience et pour tous les efforts qu’ils déploient pour soutenir les Libanais en cette période ».

Questions et réponses :

Question : Si les industriels importent directement du diesel, la facture sera-t-elle réduite, ou la charge de l’Etat sera-t-elle réduite ?

Réponse : « En fait, il n’y a pas d’autre choix aujourd’hui que d’alléger la charge de l’État et de la population. Les subventions pour le diesel vont s’arrêter, et nous considérons que c’est arrêté. Donc, nous disons que les industriels vont mettre en œuvre toutes leurs capacités pour pouvoir importer directement ces matières avec le soutien du ministère de l’énergie. S’ils décident d’importer ces matériaux par le biais de sociétés privées, ils ont également le droit de le faire conformément à la résolution 66/2004 ».

Question : Qui garantit la commercialisation de ces matériaux qui seront directement importés par les industriels ?

Réponse : « Comme ces matériaux ne sont pas subventionnés, cela n’a pas d’importance. L’industriel paiera des droits et recevra ces matériaux non subventionnés. Il ne fera donc pas de commerce ni avec l’argent du peuple ni avec l’argent des déposants. Donc, on ne compte pas sur la Banque centrale. L’industriel qui importe du gasoil paie ce qu’il doit en dollars américains, et il a le droit d’agir pour obtenir ces matériaux pour les usines, pas pour en faire le commerce ».

Déclaration de Nassrawi :

« Nous remercions Son Excellence, le Président, le Ministre et le Directeur Général, pour leur compréhension de la situation que traverse le secteur industriel aujourd’hui. »

« Le problème est que de nombreuses usines ont arrêté leur production, et comme vous le savez, l’industrie est un cycle intégré en soi. Si certaines usines arrêtent de produire leurs marchandises, d’autres seront affectées, et la livraison de certains produits sur les marchés de détail du pays s’arrêtera. Nous traversons une phase très dangereuse, et la réunion d’aujourd’hui a donné lieu à des réponses positives de la part de Son Excellence le Président. Le ministre de l’Énergie a également souhaité développer un plan à travers lequel nous pouvons assurer la continuité de la présence du diesel, et cela prend des jours pour trouver un mécanisme pour sa mise en œuvre et son étude. Nous espérons le meilleur ».

Après les déclarations de ministre Hobballah et les déclarations du vice-président de l’Association des Industriels Nassrawi, M. Gedeon a déclaré que « le fuel sera livré selon le nom de chaque usine et la quantité exacte demandée ».