SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Le Président Aoun reçoit un message de son homologue algérien sur la situation arabe et les préparatifs du sommet arabe

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a estimé que « les conditions actuelles au Moyen-Orient et dans le monde entier nécessitent plus que jamais la solidarité entre les pays arabes et le renforcement de l’unité après l’éloignement qui s’est produit en violation de la Charte de la Ligue des Etats arabes, et les considérations qui imposent la réunion des Arabes sur un seul mot ».

Le président Aoun a également souligné que « le Liban a toujours œuvré pour rassembler les Arabes et éliminer les raisons qui ont conduit à leur division, et accueille donc favorablement toute réunion arabe inclusive ».

Les positions du Président sont intervenues lors d’une rencontre avec le Ministre des Affaires Etrangères et de la Communauté Nationale à l’Etranger de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Ramtane Lamamra, en présence du Ministre des Affaires Etrangères et des Emigrés, Abdullah Bou Habib.

Le ministre algérien a remis au président Aoun un message écrit du président algérien, Abdel-Majid Tebboune, sur la situation arabe et les préparatifs en cours pour la tenue du sommet arabe accueilli par l’Algérie.

Le Président Tebboune a également exprimé sa « fierté des relations de fraternité et de coopération qui unissent le Liban et l’Algérie », soulignant « la volonté de renforcer ces relations dans divers domaines pour servir les intérêts supérieurs de nos deux pays et peuples frères ».

Le président Tebboune a ajouté « Il ne fait aucun doute que les circonstances délicates que traverse notre nation arabe et les défis politiques, sécuritaires, économiques et sanitaires auxquels elle est confrontée nous dictent de renforcer la pratique de la concertation et de la coordination, d’autant plus que la pandémie de Corona a empêché pendant longtemps la tenue de nos réunions régulières ».

« Vous partagez mon avis que cette situation, aussi difficile soit-elle, n’est pas une fatalité. Notre nation arabe a des capacités sur tous les plans, qui lui permettent de surmonter l’étape de division qu’elle traverse actuellement. C’est pourquoi l’Algérie, qui aura l’honneur d’accueillir le prochain Sommet arabe, s’emploie à intensifier ses efforts afin de réunir les conditions de réussite de ce rendez-vous important, et de gagner le pari de faire avancer l’action arabe commune au service des enjeux de notre nation, au premier rang desquels figure la cause palestinienne. Nous cherchons également à réaliser les aspirations de nos peuples qui aspirent à l’unité dans le cadre de la stabilité, de la coopération et de la solidarité, de manière à garantir une position décente à notre nation sur la scène mondiale, et à éviter sa marginalisation, notamment à la lumière de l’émergence des indicateurs d’un nouvel ordre international pour une certaine étape après la pandémie du COVID 19 » a ajouté le Président Tebboune.

« Pour la réussite de cette entreprise, nous comptons beaucoup sur votre soutien fraternel, compte tenu de votre riche expérience et de votre position particulière dans le monde arabe, du fait de votre sollicitude habituelle et de vos positions constructives inébranlables, compte tenu aussi des responsabilités que votre pays frère assumera au niveau des instances de la Ligue des Etats arabes » a déclaré le Président Tebboune.

Le ministre Lamamra avait expliqué au Président Aoun les raisons qui ont poussé l’Algérie à consulter les pays arabes sur la question de la tenue du sommet arabe et la date proposée pour celui-ci en vue de prendre la position appropriée.

Pour sa part, le président Aoun a souhaité la bienvenue au ministre Lamamra et a transmis ses salutations au président Tebboune, faisant l’éloge des relations libano-algériennes.

Le Président a qualifié les relations libano-algériennes de « relations fraternelles profondes et solides », exprimant son espoir que l’Algérie réussisse à organiser le sommet arabe.

Le Président Aoun a également souligné que le Liban sera au premier rang des pays qui y participeront dès que la date sera fixée, « Parce que le sommet arabe est devenu une nécessité pour rassembler les Arabes sur les questions cruciales qui se posent à nous, d’autant plus qu’il nous blesse sur les divergences d’opinion entre les frères arabes et les conflits militaires existants ».

Questions et réponses (avec le Ministre Ramtane Lamamra) :

Question : Précisez-vous la date du sommet arabe en Algérie ?

Réponse : « L’Algérie a une proposition basée sur ce que le président de la République a décidé sur la base d’une bonne préparation, matériellement et politiquement, à travers les visites qu’il entreprend personnellement dans les pays arabes frères. Quant à la fixation de la date, elle se fera sous la présidence du ministre des Affaires étrangères Abdullah Bu Habib lorsqu’il accédera à la présidence du Conseil ministériel de la Ligue des Etats arabes. Félicitations au Liban, à l’Algérie et aux Arabes pour cette nouvelle opportunité de réunification sous les auspices du Liban et sur la terre d’Algérie ».

Question : Avez-vous discuté avec Son Excellence le Président de l’initiative koweïtienne relative au dialogue Liban-Golfe ? Puisque c’est l’une des conditions de la réussite du sommet arabe en Algérie, y aura-t-il un « zéro » des problèmes entre les pays arabes pour la réussite de ce sommet ?

Réponse : « Je me suis rendu récemment au Liban, et le président Abdel Majid Tebboune a effectué une visite officielle au Koweït frère. Nous avons écouté les explications données par nos frères du Koweït sur cette initiative que nous soutenons et dont nous souhaitons le succès. Nous croyons que le milieu politique libanais prend cette initiative au sérieux, et nous sommes optimistes à cet égard ».

Question : La Syrie sera-t-elle invitée au sommet ?

Réponse : « Une partie des consultations a tourné autour de cette question ».

    la source :
  • NNA