SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Le président du Syndicat Libanais de la Volaille: Sauvez-nous

Le chef du Syndicat libanais de la volaille, William Boutros, a publié aujourd’hui une déclaration dans laquelle il a dit: « Nous avons crié beaucoup.  »

Il a poursuivi: « Nous avons fait appel aux autorités pour qu’elles fournissent du carburant au secteur avicole, aux centres de production et aux fermes, afin de le sauver d’un destin inévitable, mais comme si de rien n’était.

Il a ajouté: « Aujourd’hui, encore une fois, nous leur faisons appel et leur disons de nous sauver, car il n’y a pas de diesel pour les fermes et les centres de production, et pas d’essence pour transporter les travailleurs du secteur.  »

Il a poursuivi: « Cela conduit à un destin tragique, dont nous ne pouvons pas avancer pendant de nombreuses années. »

Il a également demandé que des mesures de sécurité soient prises pour garantir que le carburant diesel atteigne les fermes du Akkar et les différentes régions à la périphérie.

Où, outre l’impossibilité d’obtenir ce matériel, il est devenu quasiment impossible de le livrer à ces fermes à cause de « la saisie de celui-ci sur les routes ».

Boutros a averti que l’aggravation de la situation entraînerait inévitablement la mort de millions d’oiseaux et une grave pénurie d’approvisionnement en volaille sur le marché libanais.

De plus, la tendance de nombreux agriculteurs à cesser d’élever des poulets entraînera inévitablement une augmentation significative de leurs prix.

Boutros a conclu en disant : Nous savons que la souffrance est générale, mais des solutions rapides et exceptionnelles sont nécessaires, notamment en ce qui concerne le secteur vital de la volaille, qui contribue dans une large mesure au maintien de la sécurité alimentaire des Libanais. «